Ouverture de la Table ronde maritime au Maroc

Ouverture de la Table ronde maritime au Maroc

L’ITF inaugure demain sa Table ronde maritime (TRM) à Casablanca, au Maroc. Du 25 au 27 septembre, ce grand événement inédit va réunir une nouvelle génération de gens de mer et de dockers militants issus de la base et leur permettre de se faire entendre.

La TRM est un nouveau forum historique pour les militants organisé sur trois jours qui va renforcer les liens entre syndicats de dockers et de gens de mer et contribuer à façonner la campagne future de l’ITF contre les pavillons de complaisance (FOC). Plus de 200 militants et futurs dirigeants syndicaux de 50 pays assisteront à l’événement et un très grand nombre de participants virtuels pourront également se joindre aux débats via Internet. Des comptes rendus de l’événement en direct seront par ailleurs disponibles en ligne sur www.dockers-seafarers.org/event/maritime-roundtable. Un nouveau site web – www.dockers-seafarers.org – a été créé en soutien à l’événement et pour capitaliser sur ses résultats.

La presse est invitée à assister à l’ouverture de la TRM à partir de 09 h 00 au Sheraton Casablanca Hotel & Towers. Une conférence de presse aura également lieu demain, mardi 25 septembre, à 10 h 30, Salle Fes 1, au Sheraton Casablanca Hotel & Towers, 100 Avenue des F.A.R., 20000 Casablanca (www.sheratoncasablanca.com). La conférence de presse présentera les objectifs de la TRM, ainsi que les actions projetées par l’ITF pour continuer de soutenir le dirigeant syndical incarcéré Saïd Elhairech. L’ITF va rencontrer sa famille et demander par ailleurs une audience au ministère marocain de la Justice. La conférence de presse expliquera en outre la très forte intensification des initiatives de soutien prévue par la fédération internationale afin d’obtenir la libération à juste titre de Saïd et d’attirer l’attention sur tout ce qui peut avoir trait au Maroc si justice n’est pas rendue.

« La TRM est une nouvelle initiative qui découle de la révision en cours de notre campagne contre lespavillons de complaisance. Dans le cadre de cette révision, nous avons décidé, en concertation avec tous les gens de mer et dockers de l’ITF, que nous devions absolument réexaminer notre politique et notre façon de la mettre en œuvre », indique Steve Cotton, le coordinateur maritime de l’ITF.

« La TRM est une occasion de réunir celles et ceux qui n’ont habituellement pas la possibilité d’assister aux réunions stratégiques de l’ITF, pour leur permettre d’émettre des idées novatrices et d’explorer des stratégies s’attachant à faire en sorte que la campagne FOC soit tout aussi pertinente aujourd’hui qu’il y a 60 ans. »

« Cette réunion a suscité un vif intérêt (les demandes de participation étaient très supérieures au nombre de places disponibles) et nous sommes convaincus qu’elle sera fructueuse », poursuit-il. « Une série d’ateliers est programmée et nous donnerons à chacun la possibilité de s’exprimer. Il ne s’agit absolument pas d’adhérer à une procédure établie, mais de générer de nouvelles idées et de nouvelles méthodes. Nous transmettrons ces idées aux organes chargés de l’élaboration des politiques concernant les gens de mer, les dockers et la campagne contre les pavillons de complaisance, et elles seront ensuite développées et mises en œuvre. La TRM traduit une volonté déterminée d’accroître l’envergure des campagnes contre les pavillons de complaisance et les ports de complaisance, ainsi que de protéger les travailleurs de l’industrie maritime et de leur donner davantage de pouvoir et de moyens d’action. »

Et de conclure : « La tenue au Maroc d’un événement aussi médiatisé, au lendemain du séminaire mondial desinspecteurs de l’ITF, est aussi pour nous l’occasion de porter l’affaire du dirigeant syndical injustement emprisonné Saïd Elhairech devant les instances politiques et judiciaires centrales du pays. Nous profiterons de notre présence pour clamer son innocence et démontrer la nécessité de sa prompte libération. »

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *