Ouverture à Rabat du 10ème Concours International de piano SAR la Princesse Lalla Meryem

Ouverture à Rabat du 10ème Concours International de piano SAR la Princesse Lalla Meryem
0 commentaires, 01/11/2012, Par , Dans Culture

La 10ème édition du Concours international de piano SAR la Princesse Lalla Meryem, organisé par l’Association Les Amitiés musicales (AMM), a débuté jeudi soir à Rabat avec un concert inaugural époustouflant livré par les pianistes Marouan Benabdellah et Kun Woo Paik au théâtre national Mohammed V.

Ce concours international, initié du 1er au 7 novembre sous la présidence d’honneur de SAR la Princesse Lalla Meryem, se veut un tremplin pour la révélation des talents en herbe.

Intervenant à cette occasion, Ghizlane Hamadi, présidente-fondatrice du concours et présidente de l’AMM, a souligné que ce concours biennal fête cette année sa dixième édition par le biais d’un concert inaugural d' »exception » qui réunit deux artistes de deux générations différentes qui ont pour passion l’art.

Ce concert inaugural, organisé en partenariat notamment avec l’ambassade de la République de Corée, l’association des hommes d’affaires coréens au Maroc et le Groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP), a été l’occasion pour un public fin connaisseur d’apprécier la prestation du jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah, qui a joué des partitions inspirées de ses racines maroco-hongroises.

En deuxième partie de soirée, les mélomanes ont été au rendez-vous avec la brillante prestation du pianiste coréen Kun Woo Paik. Le pianiste, qui se produit pour la première fois au Maroc, a interprété du Brahms et du Beethoven.

Le pianiste coréen, qui s’est dit « ravi » de jouer au Maroc, a confié à la MAP, peu avant le concert, que la musique représente un merveilleux outil de communication et d’échange entre les humains. « La musique est la plus noble forme d’expression de soi et d’échange entre les êtres humains », a-t-il dit.

Né à Séoul, Kun Woo Paik, « le plus français des pianistes coréens et le plus coréen des pianistes français » a donné son premier concert à l’âge de dix ans. Il a étudié à la Julliard School (New York) avec Rosina Lhevine puis à Londres avec Ilona Kabos. Remarqué lors des Concours Naumburg et Busoni, il débute sa carrière internationale par une intégrale de l’Âœuvre pour piano de Ravel donnée à New York.

En 1974, il fait ses débuts en Europe et collabore avec la plupart des grands orchestres, sous la direction de Mariss Jansons, Sir Neville Mariner, Wolfgang Sawallisch, Lorin Maazel et Paavo J?rvi. Il est l’invité régulier des festivals de Colmar, Montreux, Raviana, le Festival de Pâques à Moscou. Kun Woo Paik a enregistré l’intégrale des Concertos de Prokofiev et Rachmaninov, l’intégrale de l’Âœuvre pour piano de Moussorgski mais aussi, Scriabine, Liszt. Le pianiste, qui vit désormais à Paris, est le responsable musical du Festival International de Musique de Dinard-Cote d’Emeraude. Il a également siégé au jury du Concours Tchaïkovsky à Moscou.

Présidé par Dominique Merlet (France), le jury de cette 10ème édition du Concours est composé de Myrian Dauelsberg (Brésil), Joanna Domanska (Pologne), Véronique Guillo (France), Nibal Mounib (Egypte), Sontraud Speidel (Allemagne), Ghizlane Hamadi présidente Fondatrice et directrice Artistique du Concours (Maroc), Nabil Benabdeljalil (Maroc), Ahmed Essyad (Maroc), Miguel Ituarte (Espagne), Jan Gottlieb Jiracek (Autriche), Adriano Jordao (Portugal) et Daniele Petralia (Italie).

Le jury devra départager les 94 candidats en provenance de 23 pays, dont le Maroc, l’Autriche, la Géorgie, le Japon, la Russie, l’Ukraine ou encore l’Algérie ou l’Egypte.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *