Obsèques du député de l’Union Socialiste des Forces populaires (USFP), feu Ahmed Zaïdi

Obsèques du député de l’Union Socialiste des Forces populaires (USFP), feu Ahmed Zaïdi

Les obsèques du député de l’Union Socialiste des Forces populaires (USFP), feu Ahmed Zaïdi, décédé dimanche à Bouznika, à l’âge de 61 ans, ont eu lieu lundi après la prière d’Al Asr dans la commune Cherrat à Bouznika.

Après les prières d’Al Asr et du mort à la mosquée Assalam à Bouznika, le défunt a été inhumé au cimetière Sid Sarrakh dans la commune Cherrat, en présence des membres de sa famille, des Conseillers de SM le Roi, Fouad Ali El Himma, Abdellatif Menouni et Omar Azzimane, du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, de membres du gouvernement, de dirigeants des partis politiques, de plusieurs personnalités, ainsi que des proches et amis du défunt.

Dans une oraison funèbre, Ahmed Reda Chami, leader ittihadi, a loué les qualités humaines et les compétences professionnelles dont le défunt avait fait montre lors de son parcours politique et médiatique.

Feu Ahmed Zaïdi jouissait du respect et de la considération de tous ceux qui l’ont connu, a-t-il dit, soulignant que le défunt menait son action politique avec noblesse et restait fidèle à la devise de feu Abderrahim Bouabid « Pas de politique sans éthique ».

Après avoir passé en revue le parcours médiatique, militant, politique et parlementaire du défunt, Ahmed Reda Chami a indiqué que feu Ahmed Zaidi incarnait les valeurs et les idées du projet ittihadi progressiste et moderniste.

SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléances et de compassion à la famille du défunt dans lequel le Souverain a exprimé aux membres de sa famille et à travers eux à l’ensemble de la famille politique de feu Ahmed Zaïdi: Militantes et militants de l’Union Socialiste des Forces populaires, ainsi qu’à tous ses amis et proches au Parlement et dans le secteur des médias, Ses sincères condoléances et sentiments de compassion face à cette perte cruelle, implorant le Tout-Puissant de leur accorder patience et consolation.

SM le Roi a également dit se remémorer, en ce moment difficile, les nobles qualités humaines du défunt, ainsi que son attachement sincère aux principes patriotiques et aux constantes et valeurs sacrées de la Nation, outre le dévouement et l’abnégation qui étaient les Siens dans toutes les missions qu’il a eues à assumer, particulièrement en tant qu’élu aux niveaux national et local, et comme acteur dans le champ médiatique, dont il a été l’un des pionniers et qui lui ont valu respect et considération.

Né à Bouznika en 1953, Ahmed Zaidi est marié et père de quatre enfants. Il avait entamé ses études primaires dans sa ville natale avant de rejoindre le lycée Moulay Youssef à Rabat et l’Université Mohammed V par la suite.

Après un bref passage dans la profession d’avocat, Ahmed Zaidi fut séduit par le journalisme, métier qui l’a mis sur la voie de Dar Labrihi en 1974 pour y passer de nombreuses années, ponctuées par un long stage au Centre de formation des journalistes à Paris (CFPJ).

Durant son parcours professionnel en tant que journaliste, feu Ahmed Zaidi s’est invité à travers le petit écran dans tous les foyers marocains pendant près d’une vingtaine d’années en tant que présentateur du journal de 20H00, et ensuite comme rédacteur en chef central. Dans cette lancée, feu Zaidi a créé le club de la presse du Maroc.

Le défunt a fait ses premiers pas dans le monde de la politique en rejoignant le Secrétariat provincial de l’USFP à Rabat, avant de se porter candidat aux élections communales de 1976 en sa qualité de plus jeune candidat de l’USFP dans une circonscription de Bouznika.

Feu Zaidi a fait, par ailleurs, son entrée à l’institution législative en 1993, avant d’occuper le poste de président du groupe Ittihadi à la Chambre des représentants, d’octobre 2007 à la mi-2014.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *