Nouvelles peines de prison ferme après les violences de Marrakech

Nouvelles peines de prison ferme après les violences de Marrakech

De nouvelles peines de prison ferme, allant de un à deux ans, ont été prononcées mercredi contre six prévenus dans le cadre des violences survenus fin décembre à Marrakech (sud du Maroc), qui avaient fait plus de 60 blessés dont plusieurs dizaines de policiers.

Dix personnes, interpellées dans le cadre de ces heurts, ont déjà été condamnées le 21 janvier à des peines allant de 18 à 30 mois de prison, et leur jugement en appel est en cours. Le 5 janvier, deux adolescents âgés de 14 et 15 ans ont également été condamnés à deux mois de prison ferme.

Mercredi, six nouveaux prévenus ont été jugés en première instance pour « attroupement armé, détérioration et destruction d’installations publiques, outrage à des fonctionnaires en exercice de leurs fonctions et désobéissance ».

Deux ont écopé d’un an de prison, deux autres de 18 mois et les deux derniers de deux ans, selon un correspondant de l’AFP.

Les 28 et 29 décembre, des manifestations contre la hausse des prix de l’eau et de l’électricité avaient dégénéré en violents heurts dans un quartier populaire de Marrakech, une des grandes destinations touristiques du royaume.

De source officielle, ces affrontements ont fait plus de 60 blessés dont 52 membres des forces de l’ordre, visés par des projectiles. Selon des témoins, la police a eu recours à des gaz lacrymogènes et à des canons à eau pour disperser la foule.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *