Nouvelle constitution et anciennes mentalités

Nouvelle constitution et anciennes mentalités
0 commentaires, 25/06/2013, Par , Dans Chroniques

Les citoyens espéraient que les choses allaient prendre un nouveau tournant et franchir un grand pas en avant, après l’adoption de la Constitution, dont les dispositions sont très en avance par rapport à celle de 1996, mais les pratiques actuelles n’augurent aucune avancée ou progrès.

Les partis politiques ont été surpris par le plafond des revendications suite au discours royal du 9 mars et n’ont pas pu saisir la portée des conditions de cette étape qui intervient dans le sillage des mutations qu’a connues le pays, ces formations n’ont pas réussi jusqu’à présent à franchir un nouveau palier pour être à la hauteur des nouvelles responsabilités qui leur incombent désormais conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution.

Les pratiques et les agissements des élites politiques, partisanes en particulier, donnent l’impression que le changement des mentalités n’a pas accompagné le changement opéré au niveau de la Loi fondamentale, ce qui démontre une fois encore que tout Texte constitutionnel ou arsenal juridique aussi avancé soit-il, ne peut devenir une locomotive pour la réforme et le changement en l’absence d’un changement, en premier lieu, des mentalités des responsables politiques.

Les altercations et joutes verbales ainsi que les surenchères lors de toute activité parlementaire, gouvernementale ou partisane constituent les symptômes de l’état du déséquilibre de la personnalité du responsable partisan dans notre pays, conclut l’auteur de l’article.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *