Nouvel assaut de migrants à la frontière de Melillia (PHOTOS)

Nouvel assaut de migrants à la frontière de Melillia (PHOTOS)

Nouvel assaut de migrants à la frontière de Melillia

Voir Videos

Quelque 140 migrants d’Afrique sub-saharienne ont réussi jeudi à franchir la frontière de l’enclave espagnole de Melilla, tandis que les autorités marocaines ont annoncé avoir arrêté des centaines d’autres candidats au passage en force.

Tôt dans la matinée, une tentative menée par environ 500 personnes « a vu 140 immigrants d’origine sub-saharienne pénétrer le territoire national », selon un communiqué des autorités de l’enclave située dans le nord du Maroc.

Selon la presse locale, certains sont restés bloqués plusieurs heures le long du triple grillage de 7 mètres de haut qui sépare à cet endroit le continent africain d’un territoire européen. Ils ont crié « liberté » avant d’être arrêtés par la police marocaine.

Quelques heures plus tard, un groupe de 200 personnes a fait une nouvelle tentative qui n’a pas abouti.

Les autorités marocaines ont pour leur part évoqué une tentative en deux groupes menée dans la matinée par quelque 750 migrants en situation irrégulière.

« Ces groupes n’ont pas obtempéré aux sommations d’usage et ont procédé à des jets de pierres occasionnant des blessures légères à deux éléments des forces de l’ordre », a précisé la province de Nador dans un communiqué repris par l’agence MAP.

Au total, 669 personnes ont été interpellées, et une vingtaine d’autres, blessées par les fils barbelés de la clôture, ont été conduites à l’hôpital de Nador, selon le communiqué.

Du côté espagnol, les autorités de Melilla ont fait état de six migrants et trois policiers blessés, alors que certains ont jeté des vêtements en flammes sur les agents.

Melilla et l’autre enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, constituent les deux seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe, et la pression migratoire y a redoublé depuis le début de l’année.

Le 18 mars, 500 clandestins avaient réussi à franchir la frontière, dans l’assaut le plus important depuis 2005, alors que la ville était soumise à des arrivées massives d’immigrants.

A Ceuta, 15 clandestins étaient morts noyés le 6 février en tentant de gagner le territoire espagnol à la nage.

Selon les traités conclus avec les pays d’origine, une partie des migrants arrivant à Melilla sont rapatriés. Mais le centre d’accueil de l’enclave, prévu pour 480 personnes, en héberge actuellement 1.900, dont beaucoup sous tente.

À propos Ahmed Belaarej

Un Commentaire

  1. berthouloux
    juillet 30th, 2014 8:07

    Bonjour,
    Ancien residant de la rue Melillia de Kenitra, je veux y retourner pour revoir le lieu de mon enfance.
    Merci de m’aider. Cordialement.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *