Nouveau suicide d’un propriétaire menacé d’expulsion en Espagne

0 commentaires, 06/03/2013, Par , Dans Flash

Un homme sur le point d’être expulsé de son logement pour non paiement de crédits, s’est suicidé, mercredi matin à Bilbao, dans le nord de l’Espagne.

La victime, âgée de 50 ans, a mis fin à ses jours en se jetant par la fenêtre de son logement situé au 4ème étage, quand elle a vu les membres de la commission judiciaire venir exécuter l’ordre d’expulsion, selon des sources judiciaires.

Il s’agit du 2ème suicide de personnes faisant l’objet de décisions d’expulsion enregistré en moins d’un mois en Espagne, qui connaît depuis 2008 une grave crise économique.

Le 13 février dernier, un homme avait été retrouvé mort à Alicante, dans le sud-est de l’Espagne, alors qu’il devait être expulsé de son logement pour non-paiement de la dette.

Ces drames sont intervenus après que le parlement espagnol ait accepté dernièrement d’ouvrir un débat sur une initiative de citoyens ayant recueilli 1,4 million de signatures contre les expulsions.

La Plateforme des victimes d’expulsions avait recueilli un total 1.402.854 signatures, soit près du triple des 500.000 nécessaires en Espagne, lui permettant de présenter devant le Parlement un projet de loi afin de résoudre le problème le plus dramatique de la crise en Espagne.

Les expulsions de propriétaires de logements ne pouvant plus faire face à leurs échéances de dettes se sont multipliées en Espagne depuis le début de la crise économique. Un total de 350.000 ordres d’expulsions visant des résidences principales mais aussi secondaires ainsi que des locaux de commerce ont été lancés par les banques, selon les chiffres officiels, dont environ la moitié ont été exécutés.

Face aux drames de suicide, le gouvernement de Mariano Rajoy avait annoncé, en novembre dernier, un « gel pendant deux ans » des expulsions pour les propriétaires surendettés parmi les plus vulnérables.

Les associations exigent, par contre, l’annulation des crédits des personnes expulsées car la plupart d’entre elles doivent continuer pendant de nombreuses années à s’acquitter de leurs dettes.

Plusieurs manifestations ont été organisées dans le pays en protestation contre la politique d’expulsions suivie par les banques espagnoles.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *