Norvège : Un prédicateur arrête pour avoir donné son avis sur les attentats de Charlie hebdo

Un prédicateur kurde irakien, connu sous le nom de mollah Krekar, a été arrêté jeudi soir à Oslo pour incitation au crime après des propos glorifiant le meurtre des caricaturistes de l’hebdomadaire français Charlie-Hebdo, a indiqué la police.

Tout juste sorti de prison où il avait purgé une peine de deux ans et 10 mois pour menaces, le mollah autoproclamé s’est félicité de l’attaque du 7 janvier contre Charlie-Hebdo (17 morts), estimant que « ceux qui font des caricatures de Mahomet doivent mourir », dans un entretien diffusé mercredi soir par la chaîne norvégienne NRK.

« Je suis évidemment heureux de ce qui s’est passé à Paris », a déclaré Krekar, avant de répondre par l’affirmative à la question de savoir si les auteurs de l’attaque contre le journal satirique, les frères Kouachi, étaient « des héros ».

Quand un caricaturiste « piétine notre dignité, nos principes et notre foi, il doit mourir », a-t-il dit. « Celui qui ne respecte pas 30% de la population de la Terre (les musulmans, ndlr) n’a pas droit à la vie ».

« Il est accusé (…) d’avoir publiquement incité au crime », a indiqué la police en annonçant son arrestation jeudi soir pour les déclarations faites sur NRK.

Considéré comme une menace pour la sécurité nationale en Norvège où il est réfugié depuis 1991, l’encombrant kurde de 58 ans est depuis 2003 sous le coup d’un arrêté d’expulsion qui n’a toujours pas été exécuté en l’absence de garantie sur son sort en Irak où il risque la peine de mort.

Coutumier des déclarations fracassantes, Krekar – de son vrai nom Najmeddine Faraj Ahmad – avait cofondé en Irak Ansar al-Islam, un groupe islamiste qu’il affirme ne plus diriger depuis 2002. Ansar al-Islam comme Krekar figurent sur la liste des personnes et organisations terroristes des États-Unis et de l’ONU.

Mots Clefs:
Islam

À propos François Deville

Un Commentaire

  1. Marie-Claire Lefeuvre
    février 28th, 2015 8:01

    Sans doute pour plus – et quel avis ? – car j’ai plus confiance dans la justice norvégienne que dans celle de Daesh.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *