Nord du Nigeria: Au moins 121 morts dans les attaques de vendredi à Kano (croix rouge)

Au moins 121 personnes ont été tuées à Kano, principale ville du nord du Nigeria cible, vendredi soir, d’une série d’attaques coordonnées et de fusillades, a indiqué samedi une source à la Croix Rouge nigériane.« Beaucoup d’organisations participent à l’évacuation des corps dans les rues », a déclaré cette source qui a requis l’anonymat.

« D’après notre décompte, nous en avons pour l’instant 121 » morts, a ajouté cette même source.

Dans cette deuxième ville du nord à majorité musulmane, sous couvre-feu depuis l’éclatement des violences interconfessionnelles, les attaques ont visé des postes de police, des services de l’immigration et la résidence d’un responsable sécuritaire, rapporte le quotidien « Daily Trust ».

D’après plusieurs médias, les attaques auraient été revendiquées par le groupe islamiste « Boko Haram » qui avait lancé un ultimatum aux chrétiens pour quitter le nord musulman.

Pour la première fois depuis l’éclatement des violences, un attentat à la voiture piégé a été signalé. Un kamikaze a tenté de lancer son véhicule piégé contre un poste de police à Kano avant de se faire abattre.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique avec 160 millions d’habitants, connaît depuis plusieurs mois une vague de violences interconfessionnelles aussi bien dans le nord à majorité de musulman que dans le sud à majorité chrétienne.

Face à la recrudescence des attaques meurtrières, le président nigérian, Goodluck Jonathan, a décrété l’état d’urgence dans plusieurs zones du nord du pays.

La ville de Kano, la deuxième ville du pays, a été jusqu’ici épargnée des violences

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *