Nadia Sminate, première bourgmestre d’origine marocaine en Belgique

Nadia Sminate, première bourgmestre d’origine marocaine en Belgique
0 commentaires, 23/10/2012, Par , Dans Monde

Nadia Sminate, membre du parti de la nouvelle alliance flamande (NV-A), sera dans trois ans la première bourgmestre (maire) d’origine marocaine en Belgique, en vertu d’un accord de coalition qui a été signé dans ce sens entre les représentants locaux des partis vainqueurs des élections municipales du 14 octobre, dans la commune néerlandophone de Londerzeel (située dans le Brabant flamand, à une quinzaine de km au nord de Bruxelles).

La belgo-marocaine, qui a recueilli plus de 21pc des suffrages lors du scrutin communal, succédera dans trois ans à l’actuel bourgmestre Jozef De Borger, et dirigera la commune de Londerzeel jusqu’aux prochaines élections communales de 2018, indique un communiqué de la NV-A.

Née en Belgique d’un père marocain et d’une mère flamande, la jeune femme âgée de 31 ans, est actuellement députée fédérale à la chambre des représentants belge. Licenciée en philologie romane à l’université flamande de Bruxelles (VUB), elle a notamment donné des cours de langues dans un centre d’enseignement pour adultes avant de devenir membre du cabinet du ministre flamand Philippe Muyters, chargé du Budget, de l’Aménagement du territoire, de l’Emploi et du Sport, fonction qu’elle a occupée jusqu’à son élection à la Chambre des représentants en juin 2010.

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a salué, dans le communiqué, un bon exemple d’intégration, se disant « fier que son parti soit le premier à présenter un bourgmestre qui soit d’origine marocaine tout en se sentant parfaitement flamande ».

Nadia Sminate a exprimé sa disposition à Âœuvrer au sein de la coalition (composée de la N-VA, des écologistes, des socialistes et des chrétiens-démocrates flamands) « en vue de créer un environnement favorable aux entreprises, une politique sociale intégrée, une approche réfléchie de l’espace public et un logement abordable ».

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *