My Land : Nouveau film documentaire de Nabil Ayouch

My Land : Nouveau film documentaire de Nabil Ayouch

Le premier film documentaire du réalisateur marocain Nabil Ayouch, « My Land » (Ma terre), a été projeté en avant-première, mardi soir à Casablanca.

Ce documentaire de Nabil Ayouch, qui a à son actif plusieurs œuvres cinématographiques au rayonnement international, a été tourné en 2010 et aborde le problème de l’occupation israélienne de la Palestine sous un angle humain.

Le public casablancais a été invité à découvrir et apprécier la thématique d’un documentaire qui revient sur une situation absurde, celle que vivent au quotidien exilés et apatrides oubliés et qui n’aspirent qu’à une seule chose: retrouver la terre de leurs ancêtres.

« My land » donne la parole à de vieux réfugiés palestiniens qui ont été expulsés de leur terre en 1948 sans jamais pouvoir y retourner, et qui vivent dans des camps au Liban depuis plus de 60 ans. Et cette parole est entendue par de jeunes Israéliens de 20 ans qui occupent cette terre et s’y sentent viscéralement attachés, sans jamais savoir expliquer pourquoi.

Entre ces deux mémoires, il y a une réalité, celle de deux peuples qui se battent pour la même terre. Il en ressort un dialogue à distance qui met en perspective ce conflit sous un angle avant tout humain, a souligné le réalisateur en marge de cette projection.

Et d’ajouter que dans ce documentaire, il a essayé de dresser un état des lieux du rapport actuel des Palestiniens et des Israéliens à cette terre, et de rendre justice à la beauté des paysages et des vieux murs que se disputent les deux peuples depuis plus de soixante ans.

Ce documentaire est le fruit d’un travail qui s’est étalé sur plusieurs années via des voyages au Liban, en Palestine et à Israël. « Ma volonté était de rencontrer une jeunesse qui ignore son histoire, à cause des médias et des manuels scolaires », a-t-il fait savoir.

Ce film, projeté dans plusieurs festivals internationaux, a été primé notamment au Festival national de Tanger 2011 du prix du montage et du prix de la meilleure musique.

Nabil Ayouch, né en 1969 à Paris, est réalisateur et producteur de cinéma de nationalité franco-marocaine. Parmi ses films notables, « Mektoub », son premier long métrage réalisé en 1997, « Ali Zaoua prince de la rue » et « Whatever Lola Wants », en plus de trois courts métrages.

Son long métrage « Les Chevaux de Dieu », retenu en sélection officielle à Cannes dans le cadre de la section « Un Certain Regard », a remporté par ailleurs le Prix François-Chalais.

Mots Clefs:
Casablanca

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *