Mourad Medelci :  »Il faut ouvrir les frontières entre l’Algérie et le Maroc »

Mourad Medelci :  »Il faut ouvrir les frontières entre l’Algérie et le Maroc »

Le ministre algérien des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, a affirmé, vendredi à Rabat, qu »’il faut ouvrir les frontières entre l’Algérie et le Maroc ».Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue marocain, M. Sâad Dine El Otmani, M. Medelci a indiqué que pour l’Algérie,  »les relations avec le Maroc revêtent un caractère stratégique, ce qui incite à oeuvrer continuellement pour concrétiser cette volonté », ajoutant que les deux pays peuvent exploiter leurs atouts en faveur de la coopération bilatérale.

Et M. Medelci d’ajouter que les relations entre l’Algérie et le Maroc se trouvent  »dans une phase sérieuse, mais pas suffisante », insistant pour que les liens bilatéraux  »soient élargis à tous les domaines » comme il a été convenu lors de la dernière visite de M. El Otmani à Alger.

A ce propos, le ministre algérien a annoncé un échange de visites des ministres de la communication des deux pays et le renforcement de la coopération entre les agences de presse, les radios et télévisions du Maroc et de l’Algérie.

Interrogé sur la question du Sahara, M. Medelci a indiqué que cette affaire est entre les mains des Nations Unies et  »nous avons pleine confiance que l’ONU puisse parvenir à une solution satisfaisante sur la base de ses résolutions ».

 »L’affaire du Sahara existait déjà au moment de la création de l’Union du Maghreb Arabe et ceci n’avait pas empêché un nouveau départ de l’Union et des relations bilatérales », a enfin déclaré le ministre algérien.

Pour sa part, M. El-Otmani a indiqué qu’il  »existe une volonté commune de SM le Roi Mohammed VI et de son excellence le président algérien Abdelaziz Bouteflika pour aller de l’avant dans les relations entre les deux pays », ajoutant que cet objectif  »sera réalisé de manière progressive afin d’approfondir la coopération dans les domaines qui font déjà l’objet de coopération bilatérale et de l’élargir à de nouveaux secteurs ».

Mots Clefs:
AlgérieMaroc

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *