Mme Hakkaoui à New York pour participer à la 56ème commission de la condition de la femme

0 commentaires, 28/02/2012, Par , Dans Flash

La ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Mme Bassima Hakkaoui, prend part à la 56ème commission de la condition de la femme, qui s’est ouverte lundi au siège des Nations Unies à New York.     Mme Hakkaoui, qui est à la tête d’une importante délégation, a pris part à la cérémonie d’ouverture de cette session, marquée par l’intervention de la vice-secrétaire générale de l’ONU, Asha-Rose Migiro, en présence du Président du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), Milos Koterec, et de la Directrice exécutive d’ONU-Femmes, Michelle Bachelet.    Lors de son intervention, Mme Migiro a encouragé les pays à travers le monde à accorder plus d’attention à la protection et à l’autonomisation des femmes rurales.   « Nous devons accorder plus d’attention à la protection et à l’autonomisation des femmes rurales. En libérant leur potentiel nous ferons un grand bond dans la lutte contre la pauvreté et la faim. Nous ferons également de grands progrès dans le domaine du développement durable », a affirmé Mme Migiro.

Organe de prise de décision politique au niveau mondial, la commission de la condition de la femme (CSW) est une instance fonctionnelle de l’ECOSOC, consacrée exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de la femme.

Chaque année, des représentants des Etats Membres se réunissent au siège des Nations Unies à New York pour évaluer les progrès accomplis au niveau de l’égalité des sexes, identifier les défis, établir des normes mondiales et élaborer des politiques concrètes pour promouvoir l’égalité des sexes et la promotion des femmes à travers le monde.    La 56ème session se focalise sur le thème de l’autonomisation des femmes rurales et leur role dans l’élimination de la pauvreté et de la faim et dans le développement durable. La session qui doit se poursuivre jusqu’au 9 mars examinera les actions urgentes à entreprendre pour faire véritablement changer la vie de millions de femmes rurales.   Les recommandations permettront d’étayer les travaux d’autres forums politiques, telle que la Conférence sur le développement durable Rio+20, prévue en juin 2012 à Rio, au Brésil.

Mots Clefs:
GouvernementMaroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *