Mme Chraibi, riche voleuse de bijoux, graciée par le roi

Mme Chraibi, riche voleuse de bijoux, graciée par le roi

Souad Chraibi, la richissime styliste marocaine, qui avait été condamnée à 2 ans et demi de prison ferme pour avoir volé des bijoux à l’épouse de l’ambassadeur du Maroc en Russie, aurait bénéficié d’une grâce royale partielle.

Le 10 août 2012, le roi Mohammed VI a effectué une visite à la prison Oukacha de Casablanca, durant laquelle il s’est « informé des actions sociales entreprises au profit des femmes détenues ». Quelques jours après cette visite, le souverain a décidé d’accorder sa grâce à 191 de ces détenues, à l’occasion d’Aid Al Fitr, a annoncé, le 19 août, le ministère de la Justice et des Libertés. Parmi ces prisonnières graciées, se trouve une certaine Souad Chraibi, révèle le quotidien Assabah dans son édition d’aujourd’hui, jeudi 30 août.

La styliste marocaine, qui dirige depuis plus de 25 ans une maison de haute couture traditionnelle du nom de Renata, aurait bénéficié d’une grâce partielle, indique la même source, sans donner plus de détails sur la date de sa libération.

L’affaire Mme Chraibi avait fait énormément de bruit au Maroc. Cette richissime styliste marocaine, épouse d’un cardiologue, a volé, en mai, des bijoux valant plus d’un million de dirhams à Lamia Benyahia, l’épouse de l’ambassadeur du Maroc en Russie Abdelkader Lachhab. Elle les a, ensuite, glissés dans une valise appartenant à un tapissier qui travaillait pour le compte de l’ambassadeur. Une fois au Maroc, Mme Chraibi a récupéré les bijoux avant de les revendre à des joailliers de Casablanca.

Placée en prison depuis le mois de mai, la styliste avait été reconnue coupable, peu de temps après, de vol qualifié de bijoux. Elle a ainsi été condamnée à deux ans et demi de prison ferme, par le tribunal de première instance de Casablanca.

Les twittos marocains furieux

Cette grâce royale n’a pas manqué de suciter l’incompréhension chez certains twittos marocains. Parmi eux, Hyperconnard a fait le lien avec la condamnation du jeune homme accusé d’avoir mangé en public pendant le ramadan : « Wekkal ramdane [dé-jeûneur, ndlr] va passer plus de temps en prison qu’un reconnu coupable de vol de bijoux de plusieurs mdhs. »

« Grâce au nouveau #dostour [constitution, ndrl], on a obtenu l’indépendance des pouvoirs et le roi gracie une personne sans jugement. La justice.#PiluleRouge », s’insurge un autre internaute. « La grâce royale. Une sorte de grima. Probablement un juteux business pour bon nombre de gens. Pourquoi gracier les uns et pas les autres ? », s’interroge Fadel Abdellaoui.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *