Microsoft espère regagner le terrain perdu sur Gmail en débaptisant Hotmail

Microsoft espère regagner le terrain perdu sur Gmail en débaptisant Hotmail
0 commentaires, 19/02/2013, Par , Dans Monde

Le groupe informatique Microsoft a commencé mardi à basculer les comptes de son service de courriels Hotmail vers Outlook.com, un changement de marque censé l’aider à rattraper le retard pris sur Google mais qui pourrait s’avérer risqué.

Microsoft entend boucler « d’ici l’été » la transition, qu’il promet indolore pour les utilisateurs: ils conserveront leurs contacts et même éventuellement leur adresse actuelle. Il indique que 60 millions de personnes ont déjà opté pour Outlook.com depuis octobre.

Le changement s’inscrit dans la réinvention actuelle de Microsoft, qui vient de modifier ses produits vedettes Windows et Office, et s’apprête à arrêter, à partir du 8 avril, son service de messagerie instantanée Messenger pour le remplacer par le système de téléphonie via internet Skype, acheté en 2011.

L’opération « a tout à voir avec Google », estime Matt Cain, un analyste du cabinet Gartner, qui évoque « une guerre par procuration » pour le marché des entreprises.

« La grande popularité de Gmail (le service concurrent de Google) auprès des consommateurs l’aide aussi dans les entreprises », explique-t-il: les salariés poussent leurs employeurs à adopter Gmail, auquel ils se sont habitués dans le privé.

« Microsoft a une base très forte avec Hotmail, mais il n’en retire aucun avantage en entreprise ». En le rebaptisant Outlook, comme le logiciel avec lequel il est présent en entreprises, il essaye de recréer « le même halo » que celui dont bénéficie Gmail, ajoute M. Cain.

Hotmail, jadis premier service de messagerie mondial, s’est aujourd’hui fait détroner par Gmail.

Selon le cabinet Comscore, Hotmail totalisait seulement 257,6 millions d’utilisateurs en janvier, contre 309,2 millions pour Gmail (Google) et 297,9 millions pour Yahoo Mail. La messagerie de Microsoft a ainsi perdu 20% de ses utilisateurs en un an, quand Gmail affichait dans le même temps 18% de progression et que Yahoo Mail stagnait (-1%).

Antiquité

=========

Google est l’ennemi déclaré pour Microsoft, qui a lancé au début du mois une campagne « éducative » contre Gmail, en affirmant qu’il scanne le contenu des mails de ses utilisateurs pour déterminer quelles publicités afficher sur leurs écrans.

Microsoft appelle à signer une pétition pour réclamer le respect des données privées par Google (elle comptait 9.855 signatures mardi à la mi-journée, pour un objectif affiché de 25.000). Et il conseille d’adopter plutot outlook.com.

Google se défend en soulignant que ce sont les publicités qui lui permettent d’offrir un service gratuit, en affirmant s’assurer qu’elles sont « sûres, discrètes et pertinentes », et assurant que ce ne sont « pas des humains » mais des mécanismes automatisés qui scannent les mails.

Si les services de courriels provoquent un tel combat, c’est qu’ils restent « très importants », souligne Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research. « L’email reste un ancrage pour tout, car c’est un mécanisme de communication cohérent et omniprésent ».

Il estime toutefois que « Microsoft gaspille son argent en publicité » au lieu d’améliorer ses produits et « crée de la confusion chez le consommateur » en abandonnant la « marque forte » Hotmail.

« C’est un grand risque, mais cela a aussi un gros potentiel s’ils font ça bien », juge pour sa part Jeff Kagan, un analyste spécialisé dans le secteur technologique, pour qui la vraie question reste de savoir « si Microsoft peut à nouveau être considéré comme jeune et solide ».

« La connotation de Hotmail n’est pas particulièrement positive, c’est largement vu comme une sorte d’antiquité qu’utilisaient les parents », souligne M. Cain, qui pense que Microsoft a pris « la bonne décision ».

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *