Melilla : les forces marocaines ont repoussée un assaut massif aux frontières

Melilla : les forces marocaines ont repoussée un assaut massif aux frontières

Une nouvelle « tentative d’assaut massif » vers la frontière grillagée qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla a été repoussée dans la nuit de lundi à mardi par les forces marocaines et la Garde civile espagnole, a annoncé la préfecture de Melilla.

« Un millier d’immigrants, rangés en deux files parallèles, se sont dirigés depuis le (massif montagneux du) Gurugú à proximité de la frontière », a affirmé la préfecture qui en a diffusé les images dans un communiqué.

« Vers 22H30, la Garde civile a repéré un groupe important d’immigrants qui descendait du Gurugú, où se trouve installé les groupes de subsahariens qui tentent d’accéder à l’Union européenne à travers la frontière entre Melilla et le Maroc », a-t-elle ajouté.

Les immigrants n’ont pas lancé d’assaut mais sont parvenus non loin de la barrière marquant la frontière, comme lors d’une précédente tentative le 20 novembre.

« Les immigrants sont restés toutefois à courte distance mais l’imposante présence des forces de sécurité espagnoles et la coopérations des forces marocaines ont empêché tout assaut » sur la frontière, a affirmé la préfecture.

« La tentative avortée démontre une fois de plus l’extrême pression migratoire sur cette ville et la nécessité de renforcer les mesures anti-intrusion qui composent son périmètre frontalier », assure-t-elle.

La triple frontière grillagée qui enserre la ville espagnole de Melilla est longue de onze kilomètres et haute de sept mètres.

La décision de l’Espagne de réinstaller, « pour renforcer la sécurité », des barbelés dans la partie supérieure de la frontière, où ce dispositif avait été supprimé en 2006, a provoqué de vives protestations d’organisations de défense des droits de l’Homme ainsi que du parti d’opposition socialiste.

Le 5 novembre, un immigrant est mort lors d’un assaut d’environ 200 clandestins, après être tombé du haut de la clôture.

Entre le 1er janvier et le 17 septembre 2013, environ 3.000 clandestins ont tenté de franchir la barrière grillagée de Melilla, selon le ministère espagnol de l’Intérieur, dont 77% ont été repoussés. 1.610 immigrants avaient tenté leur chance de cette façon sur la même période de 2012.

Mots Clefs:
ImmigrationMaroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *