Meknès : Des éléments des forces de l’ordre blessés dans des heurts à la commune de Dkhissa lors d’une opération de démolition d’habitats anarchiques

Meknès : Des éléments des forces de l’ordre blessés dans des heurts à la commune de Dkhissa lors d’une opération de démolition d’habitats anarchiques

Plusieurs agents des forces de l’ordre ont été blessés, dont certains grièvement, mardi, dans des heurts à la commune de Dkhissa, relevant de la province de Meknès lors d’une opération de démolition par les autorités de 70 habitats anarchiques et 3 fermes entourées de clotures, a-t-on indiqué de source locale.

Les blessés ont été évacués vers l’hopital Mohammed V et l’hopital militaire Moulay Ismail pour recevoir les soins nécessaires, selon la même source, ajoutant que 7 personnes ont été arrêtées suite à ces incidents.

L’opération de démolition a visé mardi matin, une zone interdite à la construction, précise-t-on de même source, indiquant que des dizaines de personnes ont participé à ces actes de vandalisme au cours desquels les forces de l’ordre ont été attaquées par des jets de pierre alors qu’une voiture de la gendarmerie royale a été incendiée.

Le tribunal de première instance de Meknès avait récemment condamné plusieurs personnes dont le président de la commune de Dkhissa, un khalifa du caïd et deux conseillers à un an et demi de prison ferme et à une amende de 50.000 dirhams pour leur implication dans une affaire d’habitat anarchique, tandis que trois techniciens devront purger un an de prison et verser une amende de 50.000 dirhams pour leur role dans cette affaire.

Pour le même motif, onze promoteurs immobiliers ont écopé d’une peine d’emprisonnement de six mois et d’une amende de 10.000 dirhams.

Une enquête diligentée sur le phénomène de l’habitat anarchique, qui a atteint des niveaux alarmants à partir de 2006, a établi l’implication de 24 personnes, à leur tête le président de la commune de Dkhissa.

La commission d’enquête, constituée à cet effet par le wali de la région Meknès-Tafilelt, a relevé nombre d’irrégularités, dont la concession illégale de terres, concussion et défaut de permis de construire.

Mots Clefs:
Meknès

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *