Meknès : 18 mois de prison ferme contre trois élus locaux et un agent d’autorité inculpés d’habitat anarchique

Meknès : 18 mois de prison ferme contre trois élus locaux et un agent d’autorité inculpés d’habitat anarchique

Le tribunal de première instance de Meknès a condamné mardi trois élus locaux, dont un président de commune

, et un agent d’autorité à un an et demi de prison ferme pour leur implication dans une affaire d’habitat anarchique, et acquitté quatre personnes poursuivies dans le même dossier.

Le président de la commune de Dkhissa, un khalifa du caïd et deux conseillers se sont également vus infliger une amende de 50.000 dirhams, tandis que trois techniciens devront purger un an de prison et verser une amende de 50.000 dirhams pour leur role dans cette affaire.

Pour le même motif, onze promoteurs immobiliers, dont deux femmes, ont écopé d’une peine d’emprisonnement de six mois et d’une amende de 10.000 dirhams.

Une enquête diligentée sur le phénomène de l’habitat anarchique, qui a atteint des niveaux alarmants à partir de 2006, a établi l’implication de 24 personnes, à leur tête le président de la commune de Dkhissa.

La commission d’enquête, constituée à cet effet par le wali de la région Meknès-Tafilelt, a relevé nombre d’irrégularités, dont la concession illégale de terres, concussion et défaut de permis de construire.

Mots Clefs:
Meknès

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *