Maroc/Foot: peines de prison ferme pour des violences en marge d’un match

Maroc/Foot: peines de prison ferme pour des violences en marge d’un match

Cinq prévenus ont été condamnés à deux mois de prison ferme après leur arrestation en marge d’une rencontre de football à Casablanca, un jugement qui intervient alors qu’un procès hors norme s’est ouvert contre plus de 150 personnes pour des violences avant un autre match.

Arrêtées le 12 avril pour des faits de hooliganisme en marge du match entre le WAC Casablanca et le KAC Kénitra, cinq personnes ont été condamnées dans la nuit de lundi à mardi à deux mois de prison ferme, et quatre autres à deux mois de prison avec sursis, a-t-on appris mardi de sources judiciaires.

Ces condamnations ont été prononcées par un tribunal correctionnel.

C’est en revanche une chambre criminelle –une première au Maroc pour de tels faits– qui juge actuellement plus de 150 personnes majeures poursuivies à la suite des violences urbaines survenues le 11 avril, à quelques heures d’une rencontre entre le Raja Casablanca et les FAR Rabat.

Ce procès hors norme, lors duquel les accusés risquent de sévères peines de prison, a débuté la semaine dernière et doit se poursuivre le 7 mai.

Les quelque 70 mineurs également poursuivis dans le cadre de cette affaire seront jugés pour leur part à partir du 21 mai.

Les investigations menées à la suite de ces incidents qui ont marqué l’opinion publique ont permis de recenser quelque 500 cas de vols, agressions à main armée et dégâts sur des biens publics et privés.

Le football marocain est régulièrement entaché par des violences, à l’intérieur comme à l’extérieur des stades.

Lors de la saison 2011-2012, la Fédération marocaine (FRMF) a dit avoir recensé plus d’une trentaine d’incidents en première et deuxième divisions.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *