Maroc : Une taxe sur les transports aériens pour promouvoir le tourisme

Maroc : Une taxe sur les transports aériens pour promouvoir le tourisme

Le Maroc a décidé de créer une taxe sur les transports aériens, pour tous les vols au départ du royaume, afin notamment de renforcer sa promotion touristique à l’international, a indiqué jeudi à l’AFP le ministre du Tourisme Lahcen Haddad.

Le Parlement a approuvé mercredi le principe d’une « taxe aérienne pour la solidarité et la promotion touristique », qui entrera en vigueur au 1er avril 2014.

D’un montant de 100 dirhams (9 euros) en classe économique et 400 dirhams (36 euros) en classe affaire, cette taxe s’appliquera sur « tous les déplacements depuis le Maroc », qu’il s’agisse de vols aller ou retour, a précisé  M. Haddad.

A court terme, les sommes récoltées sont estimées à près d’un milliard de dirhams (90 millions d’euros) par an.

Elles serviront, pour moitié, à financer des activités de l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Le reste alimentera le Fonds d’appui à la cohésion sociale.

Cela « permettra de développer notre communication à destination des marchés émergents (Brésil, Chine, Golfe, Afrique de l’Ouest), et nous allons également renforcer notre présence en Europe de l’est », a avancé le ministre.

Le Maroc a accueilli quelque 10 millions de visiteurs en 2012.

D’ici 2020-22, il s’est fixé un objectif de 20 millions par an afin de devenir l’une des « 20 premières destinations touristiques au monde », selon Lahcen Haddad.

Avec 60 milliards de dirhams (5,4 mds d’euros) de recettes, le tourisme entre actuellement pour 8% dans la composition du PIB, et il est prévu que cette part passe « à 10-12% ».

« On veut également passer durant cette période de 500.000 à un million d’emplois dans le secteur du tourisme », a commenté M. Haddad.

Mots Clefs:
Maroctransport

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *