Maroc : Une centaine de marocains ont manifesté contre les caricatures du prophète Mohammed (PHOTOS)

Maroc : Une centaine de marocains ont manifesté contre les caricatures du prophète Mohammed (PHOTOS)

Une centaine de marocains ont manifesté à la sortie de la prière du vendredi, à Salé, pour protester contre les publications de caricatures du prophète Mohammed et critiquer la France, a constaté un journaliste de l’AFP.

Rassemblés devant la mosquée Ar-Rahma, les participants, des hommes exclusivement, ont brandi de nombreuses pancartes où il était écrit: « Je ne suis pas Charlie », « Je suis Mahomet ». Une autre proclamait: « Je suis la Palestine qui se fait voler, la Syrie qui se fait bombarder, l’Afrique qui se fait massacrer. Mais je ne suis pas Charlie l’islamophobe ».

Sous un cliché de la marche de Paris du 11 janvier, où l’on voit le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, entre autres, figurait l’inscription, en anglais et en arabe, « Des terroristes contre le terrorisme ».

Inédite pour le Maroc, hormis un rassemblement signalé à Fès (centre) il y a quelques jours par des médias locaux, cette manifestation s’est déroulée dans le calme, sous surveillance policière.

« Il y a des limites à la liberté d’expression, qui ne donne pas le droit d’insulter les croyances des gens. Ce qu’ils ont fait (les caricatures) est une insulte pour un milliard de musulmans, qui ne vont pas accepter cela », a déclaré à l’AFP Hassan Kettani, une des principales personnalités au Maroc.

« Nous leurs disons que ces attaques médiatiques nous donnent encore plus de forces pour aimer notre prophète », a ajouté un responsable de la communication au sein de la mouvance salafiste, Issam Chouidar.

« Plusieurs journaux ont insulté le prophète, à la tête desquels Charlie Hebdo, qui continue à le faire, encouragé en cela par l’Etat français », ont encore dénoncé les participants dans un communiqué.

La publication d’une caricature du prophète en une du journal français Charlie Hebdo sorti après l’attaque jihadiste ayant décimé sa rédaction, a déclenché la colère de nombre de musulmans, la représentation de Mohammed étant largement considérée comme interdite en islam. Elle a entraîné de nombreuses manifestations en Afrique, en Asie et au Moyen Orient, dont certaines ont été meurtrières.

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *