Maroc: un plan de développement régional pour le Sahara finalisé en octobre

Maroc: un plan de développement régional pour le Sahara finalisé en octobre

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), un organisme institutionnel marocain, a indiqué mercredi qu’il remettrait en octobre prochain un plan de développement pour le Sahara.

Le président du CESE, Chakib Benmoussa, a présenté mercredi au roi Mohammed VI, à Agadir (sud), « la note de cadrage » constituant « la première étape du processus d’élaboration du nouveau modèle de développement économique et social » de cette région, a indiqué le Palais royal dans un communiqué.

Ce modèle de développement « sera finalisé par le Conseil au mois d’octobre 2013 », selon la même source. Il reviendra ensuite à l’ensemble des acteurs institutionnels de « prendre les décisions », a précisé M. Benmoussa.

D’ici là, et après le « diagnostic préliminaire » établi par la note de cadrage, le CESE va poursuivre « un travail de terrain et d’écoute auprès des acteurs locaux ainsi qu’un travail d’analyse pour identifier les réponses à apporter », « sur les plans économiques, sociaux, culturels (…) et de développement durable », a-t-il ajouté.

Le « modèle de développement » à l’étude pour le Sahara entre dans le cadre d’un programme plus large de régionalisation avancée à l’échelle de l’ensemble du royaume, érigé au rang de « priorité » par le souverain en octobre.

Il devra « constituer une inflexion majeure » conformément aux recommandations formulées par Mohammed VI lors de l’allocution du 6 novembre dernier commémorant le 37e anniversaire de la « Marche verte », selon le communiqué du Palais royal.

Le roi avait alors réitéré l’attachement de son pays au projet de large autonomie pour le Sahara, estimant qu’il accordait « à toutes les populations de la région une grande latitude pour gérer leurs affaires locales, dans le respect de leurs spécificités culturelles ».

Organisée en 1975, la marche de 350.000 Marocains vers le Sahara avait mis fin à la colonisation espagnole. Le Maroc controle la région depuis lors et propose une large autonomie. Mais les indépendantistes du Polisario rejettent ce plan et réclament la tenue d’un référendum d’autodétermination.

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *