Un ministre islamiste critique un festival Mawazine organisé par un proche du roi

Un ministre islamiste critique un festival Mawazine organisé par un proche du roi

Un ministre du gouvernement dirigé par l’islamiste Abdelillah Benkirane a vivement critiqué mardi le festival de musique Mawazine, organisé chaque année par un proche du roi Mohammed VI du Maroc

, estimant qu’il n’est pas compatible avec la « bonne gouvernance ». »Est-il compatible avec la bonne gouvernance qu’un festival financé par des deniers publics soit organisé alors que des diplomés sont au chomage et que des régions enclavées n’ont même pas de quoi se chauffer? », a déclaré Habib Choubani, ministre des relations avec le parlement et de la société civile, dans un entretien au quotidien arabophone Akhbar Al-Youm.

Organisé par Mohamed Mounir Majidi, secrétaire particulier du roi Mohammed VI, le festival Mawazine est régulièrement critiqué par une partie de la société civile marocaine, qui estime notamment qu’il coûte très cher au contribuable.

Pour son édition 2011, la direction artistique du festival avait indiqué à l’AFP que sur un « budget global de 62 millions de dirhams (5 millions d’euros), il y a seulement 4 M DH (300.000 euros) d’argent public ».

« Est-il compatible avec la bonne gouvernance que les spectacles de ce festival soient diffusés des heures durant par les chaînes publiques, et à un moment où les élèves et les étudiants préparent leurs examens? », s’interroge encore le ministre.

Le festival Mawazine se déroule dans la capitale Rabat et accueille chaque année des chanteurs célèbres, arabes et occidentaux comme Elton John en 2010 et la Colombienne Shakira en 2011.

Cette année, les Américains Mariah Carey et Lenny Kravitz, ainsi que la star libanaise Nancy Ajram y seront invités entre le 18 et le 26 mai prochains.

En 2010, les islamistes du Parti justice et développement (PJD), le grand vainqueur des législatives de novembre dernier et parti de l’actuel chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, avaient demandé l’interdiction de la participation du chanteur britannique Elton John au motif de son « homosexualité ».

Le PJD de M. Benkirane, dont le gouvernement est entré en fonction en janvier, a parmi ses objectifs la moralisation de la vie publique et politique du royaume.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *