Maroc-UE: Dati salue le lancement des négociations pour un accord de libre échange complet et approfondi

Maroc-UE: Dati salue le lancement des négociations pour un accord de libre échange complet et approfondi

L’eurodéputée et ancienne ministre française de la Justice, Rachida Dati, a salué le lancement vendredi des négociations pour un accord de libre échange complet et approfondi (ALECA) entre le Maroc et l’Union européenne (UE), ainsi que « les avancées » dans le cadre du Partenariat pour la mobilité.

Dans un communiqué, Mme Dati considère que les « paroles d’espoir » prononcées dans ce sens par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, à l’occasion de sa visite au Maroc, « ne doivent pas rester sans lendemain », alors qu' »une étape importante » vient d’être franchie « vers un espace économique et humain commun ».

C’est une « nouvelle preuve des liens étroits » unissant le Maroc et l’Union européenne qui « doit, en tout instant, avoir à l’esprit qu’elle est dans une situation d’égal à égal avec le Maroc et qu’elle aurait tout à perdre d’agir autrement », insiste la députée européenne d’origine marocaine.

L’Europe, assure-t-elle, est « fière de pouvoir compter sur un allié sûr, un partenaire fidèle à toute épreuve, loyal et prompt à coopérer avec elle » d’autant plus qu’elle « est tributaire, comme le sont les Marocains, de la vision et de la détermination de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui, d’année en année et de réforme en réforme, a fait du Maroc un pays économiquement dynamique et politiquement stable ».

Dans les négociations qui s’ouvrent, l’eurodéputée souhaite que l’Europe, « tout en défendant ses propres intérêts, n’oublie jamais ceux des Marocains ».

« En tant que Député européen, j’y serai particulièrement vigilante », affirme Mme Dati qui constate que les discussions ont déjà permis notamment d' »avancer vers une libéralisation du commerce des services qui doit profiter à tous dans le cadre de ce futur ALECA ».

« Elles ont également été l’occasion pour l’Europe et le Maroc de préciser un cadre global de mouvements des personnes, dont l’objectif est à la fois de lutter contre l’immigration clandestine et de faciliter l’obtention de visas pour les Marocains », souligne la députée européenne.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *