Maroc : Plus de 47 millions d’abonnés mobile et fixe

Maroc : Plus de 47 millions d’abonnés mobile et fixe

Le réseau téléphonique fixe et mobile compte environ 47 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 140 pc, au moment où le nombre des abonnés à l’Internet a progressé pour atteindre les 10 millions de personnes, selon des données rendues publiques l’occasion du Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), tenu mercredi à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane.

Les prix des communications mobiles, mesurés par le revenu moyen par minute (ARPM), ont baissé de 23 pc en une année, indique un communiqué du département du chef du gouvernement, ajoutant que le recul des prix des télécommunications a eu un impact positif sur le taux de pénétration et le volume des utilisations.

A l’occasion du conseil d’Administration de l’ANRT, M. Benkirane a annoncé la fin de la procédure d’attribution de licences utilisant des technologies mobiles 4G, après l’évaluation par l’ANRT des dossiers de candidatures déposés le 12 courant, souligne le communiqué, qui rappelle que les trois soumissionnaires (Itissalat Al Maghrib, Médi Telecom et Wana Corporate) sont déclarés attributaires des trois licences 4G pour 2 milliards de dirhams (MMDH), au moment où l’Agence tablait sur 1,5 MMDH seulement.

Il a également mis l’accent sur l’importance des rôles consultatif, de proposition et d’arbitrage joués par l’ANRT et ses missions de contrôle, de régulateur du secteur des télécommunications et de veille au respect par l’ensemble des opérateurs des systèmes et des autorisations qui leurs sont attribuées.

Le Maroc, a poursuivi M. Benkirane, a procédé très tôt à la prospection des perspectives d’avenir du secteur des télécoms en mettant en place des orientations claires qui encadrent le développement du secteur à travers des mesures et des objectifs à atteindre dans le but d’encourager les investissements, renforcer le marché et accélérer le rythme d’exécution des projets.

Après avoir suivi des exposés sur l’évolution des activités et des missions de l’Agence, le conseil d’administration a procédé à l’arrêt définitif des comptes de l’ANRT au titre de l’année 2014 et à l’approbation du projet de son budget 2015, de la note d’orientations générales de développement du secteur à l’horizon 2018, de la création d’une formation dans la sécurité des systèmes d’information à l’Institut national des postes et télécommunications (INPT) et des protocoles d’accord de coopération conclus par l’Agence notamment dans le domaine de la formation des cadres de certains pays africains.

Ont notamment pris part au Conseil d’administration de l’ANRT, le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, le ministre délégué chargé de l’Administration de la défense nationale, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadre, et le directeur général de l’Agence.

Mots Clefs:
MarocMarocains

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *