Maroc : Taarabt au cœur d’une nouvelle polémique

Maroc : Taarabt au cœur d’une nouvelle polémique
0 commentaires, 25/12/2012, Par , Dans Sport

Cela faisait un moment qu’il n’avait plus fait parler de lui. Adel Taarabt, le « bad boy » de l’équipe nationale est actuellement au cœur d’une nouvelle polémique. Accusé d’avoir, une fois de plus, « tourné le dos » au Maroc, le milieu de terrain des QPR s’est expliqué hier soir sur les raisons l’ayant poussé à refuser la convocation de Rachid Taoussi. 

« Si on m’appelle, je ne peux pas refuser, coach! J’aime mon pays, j’aime le peuple marocain et le foot veut dire beaucoup pour eux. (…) J’espère être à la CAN, mais même si je n’y suis pas, et ça me ferait mal, je serai le premier supporter du Maroc », assurait-il il y a à peine une semaine dans une interview accordée à l’Equipe. Visiblement ce n’était que paroles en l’air. Adel Taarabt, qui évolue à Londres, avec les Queens Park Rangers (QPR), a depuis changé d’avis.  Présélectionné ce week-end par le coach Rachid Taoussi pour disputer la compétition africaine, prévue du 19 janvier au 10 février en Afrique du Sud, l’international marocain a préféré décliné la convocation.

« Beaucoup de gens n’aimeraient pas me voir »

« Rachid Taoussi (…) m’a envoyé un message en me disant comme quoi il allait venir me voir ici à Londres. Moi tout simplement, j’ai répondu directement par message au sélectionneur en lui disant que moi je n’avais pas envie de le rencontrer, que j’avais quelques problèmes, que je n’étais pas bien dans ma tête, que je ne voulais pas faire la Coupe d’Afrique », s’est-il expliqué hier, lundi 24 décembre, sur les ondes de Radio Mars. « J’aime bien mon pays mais, j’aimerai bien faire la Coupe d’Afrique et tout, mais bon, après j’ai réfléchi et j’ai pris une décision, j’ai pensé à tout ce qui s’était passé et je me suis dit : pourquoi aller dans un groupe où il y a beaucoup de gens qui n’aimeraient pas me voir »

« J’ai l’impression que le coach a été un petit peu forcé de m’appeler (…) s’il pense que je ne mérite pas d’être en section qu’il ne m’appelle pas », poursuit-il avant de souligner : « quand j’ai pris cette décision là, j’ai pensé à tout le Maroc. Moi, j’ai un franc-parler. Quand je vois qu’il y a des trucs qui ne sont pas corrects, je le dis… Mon pays, je l’ai dis, j’essaie de le représenter le mieux possible dans mon club ».

L’affaire Kharja

Interrogé si sa décision n’a pas été influencée par l’absence de Houssine Kharja de la liste des présélectionnés, Taarabt répond que « non, ça n’a pas eu un impact, mais quand j’ai vu ça… », avant d’ajouter : « qu’est ce qu’en pense le peuple marocain ? C’est le capitaine, il a tout donné pour ce pays, il tout fait. A 30 ans on dit qu’il est vieux, il n’est pas vieux. Drogba, il a 35 ans et il est à la Coupe d’Afrique !  C’est mon point de vue, mais ce n’est pas ça qui m’a fait prendre cette décision ». Et de persister : « Moi ma décision je la prends pour moi. Je vois ce qui est bien pour moi Adel Taarabt. Pour ma carrière, j’ai pris la décision de ne pas aller dans un groupe où je n’ai pas envie qu’il se passe des problèmes ».

Ouaddou réclame « de lourdes suspensions »

En tout cas, Adel Taarabt n’est pas le seul à avoir décliné la convocation de Rachid Taoussi.  Le gardien de but Mohamed Amsif, qui évolue au FC Augsburg allemand, a lui aussi estimé que son club était plus important que la sélection. « J’ai décidé de ne pas rejoindre la sélection marocaine pour me consacrer au FC Augsburg, c’était une décision difficile à prendre, mais je souhaite que le club se maintienne en Bundesliga », s’est-il justifié dans les colonnes du quotidien allemand Augsburger Allgemeine. Une attitude  qui a, vraisemblablement, fait déborder le vase d’Abdeslam Ouaddou. L’ancien international marocain n’a pas tardé à réagir.

« La Fédération royale marocaine de football ne peut rester insensible à cette énième provocation de la part de certains joueurs. Elle doit agir très rapidement pour stopper certains comportements qui souillent non seulement l’image du sport et ses valeurs, l’image du Maroc et de ses citoyens, et en ce sens rétablir aussi une autorité », a-t-il fait savoir lundi sur Facebook, rapporte le portail Lionsdelatlas.ma.

« On ouvre les vannes et sauve qui peut »

« Messieurs l’équipe nationale n’est pas un centre aéré où l’on vient quand bon vous semble et pour vous divertir. Messieurs vous êtes des ambassadeurs, à partir du moment où l’on vous appelle pour porter les couleurs nationales, vous avez un devoir et des responsabilités vis à vis de tout un peuple car beaucoup aimerait être à votre place, alors je demande tous simplement de lourdes suspensions !!! La FFF la fait si la FRMF ne fait rien pour ces comportements d’égoïstes alors comme dirait l’autre : « on ouvre les vannes et sauve qui peut » à bon entendeur », conclut-il. Du coté de la FRMF, le silence est de mise. La liste des joueurs retenus pour disputer la CAN sera, quant à elle, dévoilée demain, mercredi par Rachid Taoussi.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *