Maroc : Saisie d’1,6 tonne de produits surgelés à base de viande de cheval

Maroc : Saisie d’1,6 tonne de produits surgelés à base de viande de cheval

Après la saisie conservatoire, la saisie définitive. L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires vient de confisquer 1,6 tonne de produits surgelés halal de Findus. Une décision qui intervient après que les résultats d’ analyses effectués en laboratoire aient révélé la présence de viande chevaline dans ces plats, censés contenir uniquement de la viande de bœuf. 

Les soupçons de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) concernant la gamme halal des produits cuisinés surgelés de Findus, commercialisée au Maroc, étaient bien placés. Les analyses effectuées en laboratoire ont, en effet, révélé la présence de viande chevaline dans les dits-produits. Alexandre Guerin, directeur qualité de Findus France-Espagne, avait pourtant assuré à Aujourd’hui Le Maroc que les produits halal de Findus n’étaient « pas concernés » par le scandale du Horsegate, ceux-ci étant « fabriqués sur un site différent répondant aux normes de production halal ».

Après cette nouvelle révélation, l’ONSSA a procédé, lundi, à la saisie définitive des plats cuisinés surgelés halal de Findus. La quantité concernée est de 1,6 tonne, a fait savoir l’Office dans un communiqué. Cette dernière était d’ailleurs placée en saisie conservatoire « par mesure de précaution » depuis le 20 février dernier. La décision d’aujourd’hui « intervient suite aux résultats des investigations analytiques de laboratoire qui ont révélé la présence de mélange de viande bovine et de viande chevaline dans les échantillons de différents lots de plats cuisinés surgelés de marque ‘Findus’ ayant fait l’objet de cette saisie conservatoire », explique l’organisme de controle alimentaire marocain.

Renvoyés en France ou détruits au Maroc

Qu’en adviendra-t-il alors des ces 1600 kilogrammes de plats surgelés de Findus fraudés ? L’ONSSA a deux solutions : les renvoyer en France ou les détruire aux frais de la société importatrice dont le nom n’a pas été précisé. « Ces produits non conformes seront retournés au pays exportateur ou détruits à la charge de l’importateur », a-t-il fait savoir.

Les plats surgelés de Findus ne sont, par ailleurs, pas les seuls à avoir été analysés par l’ONSSA. Des « échantillons de produits à base de viande bovine commercialisés sous d’autres marques » ont également été passés au peigne fin par le laboratoire. Les résultats des analyses se sont, toutefois, révélés « conformes puisqu’ils contenaient uniquement de la viande bovine conformément aux indications de leur étiquetage », ajoute l’ONSSA, promettant de renforcer dorénavant, « le système de controle des produits alimentaires aux frontières ».

En France, notamment, le scandale du Horsegate continue à faire parler de lui. Les plats de Findus ne sont pas les seuls concernés par la fraude. Les boulettes de viande vendues dans les magasins Ikea, les raviolis de Panzani, les lasagnes de Nestlé ou encore le chili con carne d’Iglo le sont aussi. Aux Pays-Bas, la justice soupçonne deux sociétés, une située dans le sud du pays, et une autre à Chypre, de faux en écriture, a fait savoir Le Monde hier, mardi. Les deux sociétés, Draap Trading LTD et Meat Trading selon les médias néerlandais, fournissait, entre autres, Spanghero et Panzani.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *