Maroc – Sahara : Plan d’investissements de 13 milliards d’euros en 10 ans

Maroc – Sahara : Plan d’investissements de 13 milliards d’euros en 10 ans

Le Maroc prévoit sur 10 ans des investissements à hauteur de 13 milliards d’euros dans la région du Sahara, rapporte lundi la presse locale.

Ces dernières semaines, ce dossier, diplomatiquement dans l’impasse malgré les efforts de l’ONU, a été à l’origine d’une nouvelle crispation entre Rabat et Alger, qui soutient le Front Polisario dans sa quête d’un référendum d’autodétermination.

Alors que le Maroc propose pour sa part un plan d’autonomie sous sa souveraineté, le roi Mohammed VI a indiqué le 6 novembre que son pays n’entendait pas « subordonner » l’avenir de la région « aux développements de la question (…) au niveau de l’ONU ».

Il a principalement fait référence à un rapport d’un organisme marocain, le Conseil économique, social et environnemental (CESE), destiné selon le souverain, à « poser les bases fondatrices d’une politique intégrée, à long terme », dans les domaines économique, social et culturel.

D’après la presse francophone de lundi, le programme élaboré par le CESE prévoit « la mobilisation de 140 milliards de dirhams (environ 13 mds d’euros) d’investissement sur une dizaine d’années ».

Il vise « à faire de la région un +hub africain+ », avance le quotidien L’Economiste. Citant le rapport du CESE, il affirme que sa mise en oeuvre « permettra de doubler le PIB en l’espace de dix ans et de créer 120.000 postes d’emploi ».

Il s’agit de « transiter d’une économie de rente vers un cadre favorisant l’investissement privé », ajoute L’Opinion, qui évoque notamment la volonté de réduire de moitié le chômage, actuellement de 15% au Sahara occidental contre 9% « au nord », selon des chiffres officiels.

« Jusqu’ici, le Maroc a réalisé annuellement un investissement public de 4 à 5 mds pour un résultat moindre que ce qu’il est en droit d’attendre (…). Est-ce que le (nouveau) modèle est réaliste? Je vous réponds: oui indéniablement », affirme le président du CESE, Nizar Baraka.

Le phosphate et la pêche constituent les principales ressources du Sahara.

Le Maroc est régulièrement accusé par ses détracteurs d’exploiter à son profit ces richesses, ce qu’il nie farouchement, affirmant au contraire y avoir déjà grandement investi.

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *