Maroc : Rachid Taoussi quitte la sélection marocaine et retourne avec les FAR

Maroc : Rachid Taoussi quitte la sélection marocaine et retourne avec les FAR
0 commentaires, 21/10/2013, Par , Dans Couverture, Sport

Rachid Taoussi, qui avait succédé l’an dernier au Belge Eric Gerets au poste de sélectionneur du Maroc, ne devrait pas poursuivre l’aventure à la tête des Lions de l’Atlas, éliminés de la course au Mondial-2014, selon plusieurs médias locaux.

Le « départ » de M. Taoussi, 54 ans, a même été qualifié d' »imminent » lundi par le quotidien officiel Le Matin.

D’autres médias marocains ont affirmé ces derniers jours que le contrat signé par Rachid Taoussi avait d’ores et déjà expiré fin septembre, même si le technicien se trouvait sur le banc lors du match amical contre l’Afrique du sud, le 11 octobre à Agadir (1-1).

Des sources ont eux évoqué la signature d’un contrat de deux ans avec les FAR Rabat, équipe qu’il dirigeait déjà au moment de sa nomination comme sélectionneur.

Alors que le Maroc doit s’activer à la préparation de la prochaine CAN, qui aura lieu en janvier 2015 sur son sol, les noms du Néerlandais Pim Verbeek, du Français Claude Leroy ou encore de l’ancien international Badou Zaki ont été avancés pour remplacer Rachid Taoussi.

Contacté  M. Taoussi n’était pas joignable lundi l’après-midi.

Le directeur de la communication de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouad Zennati, a de son côté souligné qu' »aucune décision » ne pouvait être prise « avant l’élection d’un nouveau bureau », prévue vendredi lors d’une AG à Skhirat, près de Rabat.

« Après, si quelqu’un décide de partir de lui-même, c’est autre chose… », a-t-il ajouté, sans toutefois vouloir confirmer les rumeurs de « démission » de Taoussi.

L’AG de Skhirat doit aussi être l’occasion d’élire un nouveau président de la FRMF, dans un contexte peu reluisant pour le Onze national.

En septembre 2012, Rachid Taoussi, ancien adjoint d’Henri Michel à la tête des Lions de l’Atlas dans les années 1990, avait pourtant effectué des débuts éclatants.

Ayant reçu pour première consigne de tourner au plus vite la page de l’ère Gerets, écarté en raison de mauvais résultats à répétition, il était parvenu à qualifier miraculeusement le Maroc à la CAN-2013, à la faveur d’un succès 4-0 contre le Mozambique.

Mais cet état de grâce n’a pas duré, avec une CAN très décevante et une élimination précoce dans la course au Mondial-2014.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *