Maroc : Le projet de la loi de finances 2014

Maroc : Le projet de la loi de finances 2014
0 commentaires, 03/10/2013, Par , Dans Couverture, Economie

La promotion des mécanismes de la cohésion sociale, telle que contenue dans la note de cadrage adressée par le chef du gouvernement, Abdelillah Benkirane aux départements gouvernementaux concernés, constitue l’un des axes majeurs sur lesquels se focalisera le projet de la loi de finances 2014.

Selon ce document, le gouvernement ne ménagera aucun effort, à travers le projet de la loi de finances, en vue de l’activation du modèle de développement adopté par le Maroc, dans sa dimension solidaire.

Ce projet de loi de finances veillera aussi à renforcer les mécanismes de la cohésion sociale et à cibler les couches nécessiteuses, tout en accordant un intérêt particulier à la promotion et au développement du monde rural et des régions montagneuses, dans la perspective de la création de l’agence en charge de l’adaptation de la stratégie agricole avec l’espace territorial de leurs habitants notamment, dans les zones montagneuses, dans le cadre d’une complémentarité effective, avec le programme d’aménagement de l’espace et ce, en application aux Hautes Orientations Royales contenues dans le discours du Trône.

Cette note de cadrage souligne également la nécessité de conjuguer et coordonner les efforts en vue de garantir aux citoyens, des services sociaux intégrés portant sur la généralisation de la scolarisation et l’amélioration de sa qualité, la lutte contre la déperdition scolaire, le renforcement des programmes de lutte contre l’analphabétisme, la facilitation de l’accès aux services de santé à travers l’accélération de la généralisation des programmes d’assistance médicale en faveur des démunis, et la poursuite du développement des soins au niveau des urgences.

Un intérêt particulier doit être accordé aussi à la garantie des conditions nécessaires pour permettre aux citoyens de disposer d’un logement décent et ce, par le biais du développement des mécanismes de garantie du logement, l’accélération du rythme d’exécution des programmes de lutte contre les bidonvilles et le règlement de la problématique des habitations menaçant ruine, poursuit la même source.

Cette même orientation doit marquer les politiques et les programmes relatifs à la lutte contre la pauvreté et la précarité notamment, en milieu rural ainsi que dans les zones montagneuses, tout en veillant à assurer la complémentarité et la convergence requises entre les actions des départements gouvernementaux concernés et les programmes de l’INDH, afin d’atteindre les objectifs escomptés en termes d’amélioration du niveau de vie des couches démunies.

Dans ce cadre, les efforts du gouvernement seront axés, en outre, sur le renforcement et l’extension du champ d’application des programmes actuels de cette initiative, tout en accordant une priorité au renforcement des mécanismes d’accompagnement des porteurs de projets générateurs de revenu, à la création d’une banque nationale de données concernant les projets réussis, outre la mise en place d’un système minutieux de contrôle, de suivi et d’évaluation de la situation, précise-t-on de même source.

Compte tenu de la complémentarité requise entre les aspects matériel et moral de tout développement humain, comme cela a été contenu dans le discours de SM le Roi, le domaine culturel jouira, à son tour, d’une attention particulière de la part du gouvernement à travers, la promotion de la diversité linguistique et culturelle, l’encouragement de tout genre d’expression créative, la préservation de la mémoire nationale et du patrimoine culturel, outre la facilitation de l’accès du citoyen aux services culturels via, le renforcement des infrastructures, note le document.(

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif


Laisser un commentaire