Maroc: ouverture en 2014 d’une université d’ingénieurs euro-méditerranéenne à Fès

Maroc: ouverture en 2014 d’une université d’ingénieurs euro-méditerranéenne à Fès

Un projet inédit d’école publique d’ingénieurs destinée à des étudiants des deux rives de la Méditerranée ouvrira ses portes en 2014 à Fès, à la faveur d’un partenariat franco-marocain, a-t-on indiqué vendredi en marge d’une réunion interministérielle du groupe 5+5 à Rabat.

Cet établissement, situé sur un campus universitaire de Fès (centre), sera « le premier établissement public euro-méditerranéen d’enseignement supérieur et de recherche dédié à l’ingénierie et à l’architecture », a déclaré la ministre française de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, dans un entretien au quotidien Le Matin de vendredi.

« L’Insa (Institut national des sciences appliquées, public) va se joindre à ce projet pilote. (…) Le but est d’avoir des programmes, des habilitations reconnus dans les deux pays », a précisé à l’AFP Mme Fioraso.

La création d’autres établissements d’enseignement supérieur au Maroc, en partenariat avec de grandes écoles (comme Ponts et Chaussées) et des universités françaises, est également prévue.

Le nouvel institut de Fès, dont le financement public-privé est assuré par la France et le Maroc, ouvrira à la rentrée 2014 et s’adressera « à l’ensemble des étudiants de l’Afrique subsaharienne et des pays du Maghreb », a ajouté la ministre française.

Mais elle a aussi affiché sa volonté de faire venir des étudiants français à Fès. « Il faut que nos échanges d’étudiants soient renforcés », a-t-elle noté.

Plus de 32.000 Marocains étudient actuellement en France, ce qui constitue le premier contingent d’étudiants étrangers dans ce pays.

Interrogé par l’AFP, son homologue marocain, Lahcen Daoudi, a pour sa part estimé que le Maroc, « vu sa tradition scientifique, sa stabilité », pouvait « jouer un rôle de hub scientifique régional ».

« Des projets ont déjà été lancés avec la France et d’autres pays (…). Avec l’Europe, nous pouvons aller ensemble à la conquête de l’Afrique », a-t-il avancé.

Le groupe 5+5, destiné à favoriser la coopération régionale, réunit les 10 pays des deux rives de la Méditerranée occidentale.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *