Maroc: optimisme au salon de l’agriculture après une récolte record

Maroc: optimisme au salon de l’agriculture après une récolte record

Les responsables marocains ont affiché leur optimisme mardi et mercredi à Meknès (centre), lors d’Assises de l’agriculture et au premier jour d’un Salon international, grâce notamment à une récolte 2012-13 « exceptionnelle », selon le ministre marocain de l’Agriculture Aziz Akhannouch.

Mercredi, la 8e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (Siam) a été inaugurée par le roi Mohammed VI et le président du Gabon Ali Bongo en visite dans le royaume.

La veille, les deux dirigeants avaient participé aux Assises de l’Agriculture, lors desquelles M. Akhannouch a dressé un bilan très positif de la saison en cours.

La production agricole en 2013 sera « exceptionnelle à tous les niveaux, la meilleure depuis cinq ans, avec une production de céréales atteignant 97 millions de quintaux », a déclaré M. Akhannouch.

Ces résultats sont la conséquence d’une pluviométrie supérieure à la normale durant l’hiver et cette production record « va influencer positivement les indicateurs macro-économiques du Maroc », s’est félicité le ministre.

La croissance du royaume reste fortement dépendante de son agriculture, qui pèse entre 15 et 20% de son PIB. Plombée par la sécheresse, la croissance en 2012 est tombée sous 3%, mais devrait remonter aux alentours de 5% en 2013, une donnée cruciale pour un pays comptant un important déficit public (7,1%).

Des agriculteurs de la région ont toutefois tenu à tempérer quelque peu l’optimisme ambiant, attirant l’attention sur une recrudescence de maladies comme la septoriose ou la rouille jaune.

« Le retard dans la prise en charge de ces maladies par des moyens modernes va inévitablement affecter les prévisions officielles », a estimé auprès de l’AFP un producteur de blé, sous couvert d’anonymat.

Pour renforcer le secteur, les autorités misent sur un « Plan vert », lancé en 2008 et qui doit permettre d’améliorer les moyens de production.

Le montant des investissements depuis son lancement ont atteint 53 milliards de dirhams (cinq millions d’euros) et le PIB agricole a augmenté de 32% en moyenne durant la période 2008-12, a souligné M. Akhannouch.

Le Siam, qui se définit notamment comme un « carrefour » visant à « promouvoir la coopération avec les pays subsahariens », regroupe jusqu’à dimanche plus de 1.000 exposants et 40 pays, dont 13 d’Afrique noire.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *