Maroc: manifestation de centaines d’ouvriers de l’enclave espagnole de Sebta

Maroc: manifestation de centaines d’ouvriers de l’enclave espagnole de Sebta

Près de 700 ouvriers marocains employés dans l’enclave espagnole de Ceuta, sur la cote nord du Maroc, ont manifesté jeudi à Rabat pour protester contre leurs conditions de travail et réclamer le soutien de leur gouvernement.

« Nous avons des droits nous aussi », ont scandé les manifestants, parmi lesquels beaucoup de femmes, devant le ministère des Affaires étrangères à Rabat. Ils étaient venus dans une dizaine de bus depuis le nord du royaume.

« Plus de 8.000 Marocains sont employés à Ceuta avec des autorisations légales de travail, ils payent leurs impots à l’Espagne mais leurs droits sociaux sont bafoués », a affirmé un responsable syndical, Mohamed Boujida.

Selon lui, « les ouvriers marocains payent 900 euros pour avoir l’autorisation de travailler et payent 25% d’impots sur leur revenu alors que les Espagnols en payent 12% seulement ». « Et ils n’ont ni couverture médicale ni indemnités », a-t-il ajouté.

Un autre syndicaliste, Abdelhay Lamrani, a pour sa part déploré « le silence du gouvernement marocain ».

« Je travaille à Ceuta (…). Je paye tous mes droits à l’Espagne, mais je n’y ai pas de droits sociaux », a renchéri Mohamed Laqser, également ouvrier de profession.

Les liens entre les deux royaumes voisins sont importants: premier partenaire commercial de Rabat depuis l’an dernier, l’Espagne compte la deuxième communauté marocaine au monde après la France.

Madrid possède deux enclaves sur le sol nord-africain, Ceuta mais aussi Melilla, qui constituent les seules frontières terrestres entre l’Europe et l’Afrique. Le Maroc réclame régulièrement leur restitution.

Mots Clefs:
MarocSebta

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *