Le jeune Walid Bahomane écope d’un an de prison pour lèse-majesté

Le jeune Walid Bahomane écope d’un an de prison pour lèse-majesté

Walid Bahomane, le jeune étudiant marocain de 18 ans, accusé d’avoir porté atteinte à la personne du roi pour avoir diffusé une série de caricatures de Mohammed VI via Facebook

, dont principalement celle du journaliste et cartoonist burkinabé Damien Glez, a été condamné le 16 février par le tribunal de première instance de Rabat à un an de prison ferme et une amende de 10.000 Dirhams (à peu près 1.000 euros). Damien Glez avait pris sa défense en publiant une lettre ouverte au roi du Maroc sur SlateAfrique.Le jeune, qui avait été arrêté le 24 janvier dernier, était soupçonné d’avoir piraté le compte Facebook d’un ami dans l’objectif d’y publier une vidéo à charge contre Mohammed VI. Celle-ci comporterait, selon le dossier d’instruction, «des dessins de presse commentés par une voix-off proférant des insultes à l’endroit du roi».

«Selon l’AMDH, les commentaires ne relèvent en aucun cas de l’injure. « Le roi déteste