Maroc – La croisière des homosexuels tombe à l’eau

Maroc – La croisière des homosexuels tombe à l’eau
0 commentaires, 03/07/2012, Par , Dans Couverture, Société

Le week-end du 30 juin, les homosexuels, lesbiennes et transsexuels célébraient dans les plus grandes ville du monde leur appartenance sexuelle sous forme de Gay pride.

Une Gay pride qui n’a néanmoins pas été du goût des autorités marocaines qui ont, tout bonnement, refuser l’entrée dans le port de Casablanca, d’un bateau de croisière transportant quelques 1.500 touristes gays.

Le quotidien espagnol El Pais rapporte qu’une escale du paquebot néerlandais El Niew Amsterdam, était prévue au port de Casablanca mais a finalement dévié vers Malaga, en Espagne, après que le Maroc ait interdit son accostage.

«J’étais dans le salon lorsque le capitaine a annoncé par mégaphone que l’escale de Casablanca était annulée pour des raisons de sécurité, et parce que l’arrivée du navire était devenue un sujet public de controverse», a affirmé au quotidien El Pais Éric, fonctionnaire du gouvernement américain, qui a payé près de 7.100 euros pour deux personnes pour faire partie de l’aventure.

A la mi-juin, le tour opérateur américain spécialisé dans les croisières homosexuelles dont celle du Niew Amsterdam, RSVP vacations avait été vivement critiqué au Maroc car les opérateurs avaient annoncé une visite de vacanciers gays à la mosquée Hassan II de Casablanca.

Au Maroc, l’homosexualité est interdite par la loi (article 489 du Code pénal marocain) et passible d’une peine allant de 6 mois à 3 ans de prison, rappelle le Point.

Pourtant, dans les faits, les peines ne sont presque jamais appliquées, souligne la présidente de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), Khadija Riyadi.

«L’homosexualité est tolérée au Maroc, mais on demande aux gays de ne pas se mettre en avant», a-t-elle déclaré.

Mots Clefs:
Maroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser un commentaire