Maroc : Le journaliste Ali Anouzla en libérté provisoire

Maroc : Le journaliste Ali Anouzla en libérté provisoire

Le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé a décidé, vendredi, d’accorder la liberté provisoire au responsable du journal électronique « Lakome », Ali Anouzla, a-t-on appris de source judiciaire.

La même source a ajouté que cette décision a été prise en réponse à une requête introduite par la Défense d’Ali Anouzla.

Mardi dernier, le parquet général avait saisi le juge d’instruction près la Cour d’appel de Rabat, du dossier d’Ali Anouzla, en relation avec la diffusion d’une vidéo attribuée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Ali Anouzla est accusé d’avoir « fourni délibérément de l’aide à qui veut commettre des actes terroristes, les moyens d’exécution d’un crime terroriste et faire l’apologie d’actes constituant un crime terroriste ».

Le responsable de Lakome avait comparu mardi dernier devant le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Siham Lazraq

Un Commentaire

  1. Le pédagogue
    octobre 27th, 2013 18:18

    Le pédagogue :

    Par des mots brouillés, souillés, trahis, le régime de l’imposture, soumis aux injonctions de ses employeurs au niveau international, parle de « droit », de « juge », de « légalité » et autres, en se préparant, encore et encore, à alimenter et à entretenir les horreurs.
    Mais « ne crois pas qu’Allaah soit inattentif à ce que font les injustes. Il ne fait que les retarder pour un jour où les regards se figeront ».
    (Alqoraane, sourate 14, Ibraahiime, aayate 42).

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *