Le Maroc n’interdira pas le livre de Moulay Hicham

Le Maroc n’interdira pas le livre de Moulay Hicham

Le gouvernement marocain a donné son « accord pour importer le livre » de Moulay Hicham, le cousin du roi Mohammed VI, sorti mercredi en France sous le titre « Journal d’un prince banni », a affirmé jeudi à l’AFP une source ministérielle.

Dans cet ouvrage, Moulay Hicham, qualifié de « prince rouge » et qui vit aux Etats-Unis, réitère ses vives critiques à l’égard du mode de fonctionnement de la monarchie marocaine.

Outre un récit de l’intérieur sur le régime, avec lequel il a définitivement rompu au tournant des années 2000, le cousin germain du roi porte un regard sévère sur le règne de Mohammed VI, qu’il a qualifié de « rendez-vous raté avec l’histoire » dans un entretien au Monde début avril.

« Je veux éclairer les gens, contribuer au débat et, dans ce cas précis, faire comprendre une partie de l’histoire contemporaine de mon pays. Je suis allé au coeur du réacteur », avait-il ajouté.

Alors que des cas de censure ont pu exister par le passé à l’encontre d’articles ou d’ouvrages critiques à l’égard de la pratique du pouvoir royal, le gouvernement « confirme qu’un accord a été donné pour importer le livre » de Moulay Hicham, a affirmé à l’AFP sous couvert d’anonymat un responsable du ministère de la Communication, confirmant des informations de presse.

Interrogé mercredi sur la radio française Europe 1 quant à savoir si son ouvrage allait être « publié au Maroc », Moulay Hicham avait répondu n’en avoir « aucune idée ».

« On me demande souvent ce que signifie être banni. (…) Ce livre lui-même peut être banni: un douanier au Maroc peut vous demander votre exemplaire parce qu’il serait intéressé, il aurait envie de le lire, mais aucun libraire n’osera le commander, sous peine d’un redressement fiscal ou de se retrouver avec la facture d’électricité de l’usine en face! », avait-il poursuivi.

Des copies du livre ont déjà commencé à circuler dans le pays, par messagerie électronique et sur internet, a constaté un journaliste de l’AFP.

Mots Clefs:
MarocMohammed VI

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *