Le Maroc gagne 10 places dans l’amélioration du climat des affaires et devient 87éme

Le Maroc gagne 10 places dans l’amélioration du climat des affaires et devient 87éme

Le Maroc a gagné 10 places dans le domaine de l’amélioration du climat des affaires pour occuper le 87e rang dans le classement mondial qui touche 189 pays, selon un rapport de la Banque Mondiale (BM) sur le climat des affaires dans le monde au titre de l’année 2014.

Le Maroc est ainsi passé de la 97e à la 87e place dans le classement mondial et figure parmi les 29 pays cités dans le rapport de la BM, qui ont réalisé des progrès notables en matière d’amélioration du climat des affaires, se félicité le ministère délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance dans un communiqué.

Au niveau régional, le Maroc a réalisé la deuxième performance au niveau des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), qui dans leur majorité ont accusé une régression en matière d’amélioration du climat des affaires.

Cette performance, souligne le ministère, est à mettre à l’actif des réformes entreprises par le gouvernement, notamment en matière de facilitation des procédures de création d’entreprises, de transfert de la propriété et du commerce transfrontalier, et d’adoption de la déclaration et du paiement électroniques.

A travers ces réformes, le gouvernement entend favoriser un climat économique et administratif apte à renforcer davantage l’attractivité du Maroc en matière d’investissements étrangers et à encourager les investissements nationaux en vue d’améliorer la productivité et la compétitivité de l’entreprise marocaine, tous genres confondus, lui permettant ainsi de contribuer au développement économique du pays et à la création d’opportunités d’emploi.

La majorité des réformes a été entreprise dans le cadre du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA), présidé par le chef du gouvernement, en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la contribution des départements ministériels concernés et des partenaires du secteur privé.

Le climat des affaires s’améliorera davantage au pays après l’entrée en vigueur des décrets relatifs aux permis de construire, et l’application à partir du 1er janvier du nouveau décret sur les marchés publics.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *