Maroc : 9 diplômés chômeurs emprisonnés entament une grève de la faim

Maroc : 9 diplômés chômeurs emprisonnés entament une grève de la faim

Neuf diplômés chômeurs ont entamé une grève de la faim au Maroc pour protester contre leur détention provisoire depuis près de trois mois, ont affirmé des responsables associatifs et leur avocat.

Les manifestations de diplômés au chômage sont coutumières –et ce depuis des années– dans les rues de la capitale Rabat. Les participants réclament leur intégration dans la fonction publique au titre d’une promesse de l’ancien gouvernement, sur fond de chômage massif chez les jeunes (30% selon la Banque mondiale).

Ces rassemblements sont parfois dispersés par la force, les autorités faisant valoir l’absence d’autorisation, entre autres.

Les neuf diplômés en grève de la faim ont pour leur part été interpellés le 3 avril durant une de ces manifestations, devant la gare centrale de Rabat, selon un responsable de leur comité de soutien, Abdelali Bargouti.

D’après la même source, ils ont effectué une première grève de la faim, de 48 heures, la semaine passée, afin de protester contre leur maintien en détention en l’absence de jugement, sans obtenir satisfaction.

« Ils ont alors décidé d’entamer une grève de la faim illimitée », a ajouté M. Bargouti.

Contactée mardi par l’AFP, l’administration pénitentiaire n’a pas souhaité faire de commentaire.

Selon leur avocat, Rachid Tass, ils sont poursuivis sur la base de 10 chefs d’inculpation, dont « trouble à l’ordre public », « atteinte à des forces de sécurité » et « participation à une manifestation non autorisée ».

Leur procès est toutefois régulièrement ajourné, a-t-il affirmé. « Il n’est pas raisonnable de garder ces jeunes derrière les barreaux sans jugement », a encore estimé M. Tass.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *