Maroc : 2 mois de prison pour non-respect du jeune pendant le ramadan

Maroc : 2 mois de prison pour non-respect du jeune pendant le ramadan

Deux Marocains ont été condamnés à deux mois de prison ferme par un tribunal d’Al-Hoceima (nord) pour n’avoir pas respecté le jeune du ramadan, ont relayé samedi une ONG de défense des droits de l’Homme et des médias locaux.

« Ces deux jeunes condamnés à deux mois de prison ferme jeudi ont été arrêtés près d’une forêt sur la base d’un signalement de citoyens », a déclaré à l’AFP Ali Belmeziane, président de la section locale de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH, indépendante), plaidant pour leur libération.

Ils étaient « en train de manger et de fumer dans la forêt d’Imzouren », près d’Al Hoceima, ajoute le site d’information Le360, citant des sources policières.

Au Maroc, L’article 222 du code pénal punit la « rupture publique du jeûne » pendant le mois de ramadan d’une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison ferme.

Mardi, quatre jeunes arrêtés à Marrakech, au sud du Maroc, pour n’avoir pas respecté le jeûne du ramadan ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis.

Un projet de réforme du code pénal, actuellement au stade de débats, maintient les peines de prison en cas de rupture publique du jeûne durant le ramadan, mais prévoit désormais qu’une amende maximale de 10.000 dirhams (950 euros) puisse s’y substituer.

Mots Clefs:
IslamjusticeMaroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *