Marche de protestation à Rabat contre la « politique antisociale » du gouvernement

Marche de protestation à Rabat contre la « politique antisociale » du gouvernement

Environ deux mille personnes ont manifesté dimanche à Rabat pour « protester contre la politique antisociale du gouvernement marocain » et l’exclusion sociale touchant les travailleurs, a-t-on constaté sur place.

Initiée par le syndicat l’Organisation démocratique du travail (ODT), cette « marche nationale de la dignité », intervient suite à la récente augmentation par le gouvernement d’Abdelillah Benkirane, des prix des carburants qui a suscité la colère des centrales syndicales marocaines considérant que cette hausse aura des effets négatifs sur le pouvoir d’achat des citoyens.

Au cours de cette marche à laquelle ont pris part notamment les différentes associations et coordinations de demandeurs d’emploi, le Mouvement du 20 février qui réclame des changements démocratique au Maroc et des représentants du Syndicat nationale de la presse marocaine (SNPM), les participants ont réclamé l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et dénoncé leur exploitation.

« Liberté, dignité, égalité sociale », « A bas la corruption », « On applique des augmentations au peuple mais on ne taxe pas les riches », « les gouvernements partent et reviennent mais les problèmes sont toujours les mêmes » sont quelques-uns des slogans scandés par les manifestants.

Ils ont également brandi des banderoles revendiquant des emplois et la promotion des secteurs de la santé et de l’éducation et ont soulevé un cercueil sur lequel on pouvait lire « relance nationale ».

Pour rappel, le gouvernement marocain avait augmenté, samedi dernier, les prix des carburants à la pompe d’environ 20% (2 dirhams) pour l’essence et de 10% (1 dirham) pour le gazole ainsi que du fuel industriel (hausse de 988,04 DH/tonne).

Plusieurs centrales syndicales ainsi que des organisations professionnelles avaient critiqué cette décision gouvernementale en contestant son caractère « unilatéral ».

Ils projettent d’entreprendre, dans les prochains jours, des actions unitaires pour défendre les intérêts des travailleurs, indique-t-on de sources syndicales.

 

Mots Clefs:
MarocRabat

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *