Manifestations au Maroc pour la libération des détenus politiques

Manifestations au Maroc pour la libération des détenus politiques

Plusieurs centaines de militants du Mouvement du 20 février ont manifesté dans le calme dimanche à Rabat et Casablanca, les deux principales villes du Maroc, pour demander la « libération de tous les détenus politiques », ont constaté des journalistes de l’AFP.

Les manifestants étaient pour la plupart des militants du Mouvement du 20 février, né dans le tumulte du Printemps arabe et qui revendique des réformes politiques profondes et une plus grande justice sociale.

A Casablanca, la capitale économique du royaume, près de 400 manifestants ont sillonné les rues du quartier populaire de Bernoussi. Quelque 200 personnes ont fait de même à Rabat. Ces manifestations, qui se sont déroulées sous forte présente policière, n’ont donné lieu à aucune violence.

« Nous manifestons pour revendiquer la libération de nos camarades détenus dans les prisons du royaume et condamnés injustement », a déclaré à l’AFP Younès Fikri, l’un des membres de la section de Casablanca du Mouvement.

« Nous tenons à (défiler dans) la rue pour exprimer pacifiquement nos revendications pour une plus grande justice sociale », a-t-il ajouté.

Selon l’Association marocaine des droits humains (AMDH), près de 70 jeunes du Mouvement du 20 février sont détenus dans diverses villes du royaume.

Ces manifestations interviennent quelques jours après un rassemblement à Rabat contre la cérémonie annuelle d’allégeance au roi, dispersé de manière brutale par les forces de l’ordre.

Mots Clefs:
20 févrierMaroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *