M. Souhail : création de plus de 80 établissements publics et privés de formation professionnelle en 2013

M. Souhail : création de plus de 80 établissements publics et privés de formation professionnelle en 2013

Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, a indiqué, jeudi à Rabat, que 29 nouveaux établissements publics et 58 établissements du secteur privé oeuvrant dans le domaine de la formation professionnelle seront créés en 2013.

M. Souhail, qui présentait le bilan de son département au titre de l’année 2012 et son programme d’action pour 2013 devant la commission des secteurs sociaux à la chambre des représentants, a expliqué que 15 nouveaux internats avec une capacité d’accueil dépassant 3.000 lits seront créés pour renforcer la politique de proximité en matière de formation professionnelle, dont 9 dans des établissements de formation relevant de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et 6 dans des centres de formation progressive professionnelle dans le monde rural, tout en prévoyant l’augmentation du nombre d’apprentis de 327.749 pour l’exercice 2011-2012 à 390.000 pour l’année 2012-2013, soit une hausse de plus de 19 pc.

M. Souhail a fait part de l’élaboration d’axes stratégiques pour le développement du système de formation professionnelle, notamment les volets ayant trait à la gouvernance, à l’articulation entre management stratégique et management opérationnel, les aspects organisationnels, institutionnels, pédagogiques du système de formation professionnelle, les modes d’organisation, de gestion des établissements de formation professionnelle, l’indépendance de l’établissement, la participation des professionnels à la dynamisation de la formation professionnelle, les sources, les procédures de financement de la formation.

Le ministre a annoncé que des plans thématiques de formation seront élaborés en prenant en compte les dimensions sectorielle, régionale, locale, notant que des contrats-programmes pour la réalisation de la formation seront préparés en s’appuyant sur les plans précédents et seront conclus entre les parties concernées (Etat, secteurs public et privé, associations professionnelles, organisations de la société civile, partenaires sociaux …).

M. Souhail a, de plus, souligné que durant l’année prochaine, son ministère s’attellera à développer la capacité d’accueil des apprentis, à diversifier les offres de formation à travers l’accompagnement des stratégies sectorielles de développement, le développement de la formation au profit des catégories à besoins spécifiques, la mise à niveau de la formation professionnelle privée, la consécration du milieu professionnel en tant qu’espace de formation, la gestion déléguée de la formation, le développement de la formation dans le milieu de travail, l’ingénierie du système de formation, l’évaluation de la qualité de la formation tout en accordant de l’intérêt aux volets législatif et organisationnel du secteur.

En ce qui concerne le développement des capacités d’accueil des apprentis et la diversification des offres de formation, le ministre a insisté sur la création de 29 nouveaux établissements, a annoncé l’extension de 6 établissements, la poursuite de la réalisation du programme de formation professionnelle au profit des détenus des établissements pénitentiaires, en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, la délégation générale de l’administration pénitentiaire, l’office de la formation professionnelle et de la promotion du travail.

Affirmant que son ministère oeuvrera en faveur de l’élargissement de la formation progressive professionnelle en partenariat avec les secteurs public et privé de formation professionnelle, les organisations non gouvernementales, il a établi un lien entre lesdits programmes et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et annoncé la création d’une nouvelle génération d’instituts spécialisés, notamment dans les secteurs des métiers internationaux du Maroc, la délégation de leur gestion aux professionnels des secteurs concernés, la poursuite de la création de centres de formation progressive professionnelle au sein des entreprises des secteurs du textile et habillement, du cuir, du tourisme, de l’hotellerie,de la joaillerie, de la construction automobile, du bâtiment, de transformation des viandes.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *