M. Maâzouz à Toronto pour des rencontres avec la communauté marocaine et des responsables canadiens

M. Maâzouz à Toronto pour des rencontres avec la communauté marocaine et des responsables canadiens

Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdellatif Maâzouz, a tenu, jeudi à Toronto, plusieurs rencontres avec des responsables canadiens ainsi qu’avec des représentants associatifs et des compétences marocaines établis dans la province canadienne de l’Ontario, afin de les mettre au courant des récentes dispositions gouvernementales prises en leur faveur et de les mobiliser davantage, au service du développement de leur pays.

Lors de sa rencontre avec les membres de la communauté marocaine, toutes confessions confondues, le ministre a appelé notamment au renforcement du role joué par les Marocains du Canada en vue de les mobiliser et leur permettre de contribuer au processus de développement socioéconomique de leur pays d’origine.

A cette occasion, M. Maâzouz a demandé aux différents acteurs associatifs et aux compétences marocaines de Toronto de s’organiser et coordonner leurs efforts pour relever de grands défis. « Organisez-vous, aidez votre pays afin qu’il puisse vous aider, votre pays a besoin de vous », a dit le ministre en s’adressant au public présent à cet évènement qui a été aussi l’occasion d’examiner les conditions de succès des projets et les opportunités d’investissement et de coopération dans les différents secteurs.

M. Maâzouz a d’autre part saisi l’occasion pour leur présenter les grands axes de l’action du gouvernement destinée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE), mettant en avant l’importance accordée par le Maroc aux MRE. Il a notamment cité les stratégies et actions du gouvernement marocain destinées à cette communauté marocaine ainsi que la nouvelle Constitution dont plusieurs dispositions sont consacrées à la participation des Marocains résidant à l’étranger au développement de leur pays d’origine.

Le ministre a aussi expliqué que la stratégie gouvernementale ciblant les MRE vise en particulier la consolidation de leur intégration dans leurs pays de résidence, le renforcement de leurs liens avec leur pays d’origine et l’amélioration des services administratifs qui leurs sont destinés. Il s’agit de l’enracinement sans déracinement, a-t-il insisté.

Cette stratégie, a-t-il ajouté, vise aussi l’amélioration des aspects liés à la gouvernance et à l’organisation concernant les questions touchant les Marocains résidant à l’étranger, soulignant le role important que sont appelés à jouer les acteurs associatifs marocains expatriés.

Cette rencontre a été aussi l’occasion pour les représentants associatifs et les compétences marocaines d’évoquer quelques problèmes rencontrés et d’exprimer leurs attentes se rapportant, entre autres, à l’équivalence de diplomes, à l’encadrement, ou à la bureaucratie.

Le ministre a fait part, dans son interaction avec le public présent, de la volonté du gouvernement de fournir tout l’effort nécessaire pour trouver des solutions aux différents problèmes rencontrés par les Marocains résidant au Canada, en général, et à Toronto, en particulier.

Les rencontres du ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger avec les acteurs associatifs et les dirigeants des associations de Toronto se sont déroulées en présence notamment du Consul général du Maroc à Montréal, M. Zoubair Hakam, du président de la communauté juive marocaine de Toronto, Simon Keslassy et de plusieurs représentants de la communauté marocaine de Toronto.

La visite du ministre a été aussi marquée par des rencontres avec le Consul honoraire du Maroc à Toronto, Ralph Lean, et avec la ministre de la sécurité communautaire et des Services correctionnels, ministre déléguée aux affaires francophones, Mme Madeleine Meilleur.

Lors de son entretien avec Ralph Lean, le ministre marocain a notamment appelé le consul honoraire à être plus actif et à utiliser les associations marocaines sur place comme « interlocuteurs ». Les discussions entre les deux responsables ont porté aussi sur les actions entreprises en matière d’investissements au Maroc, la question de l’intégration de la communauté marocaine de l’Ontario dans le pays d’accueil et les moyens à même de faciliter la participation de cette communauté dans la chose publique.

Dans le même cadre, M. Maâzouz a eu une entrevue avec la ministre déléguée aux affaires francophones portant sur plusieurs questions pouvant toucher les membres de la communauté marocaine résidants en Ontario. Leur rencontre a notamment permis d’avoir un échange sur l’équivalence de diplomes et l’accélération de l’intégration professionnelle.

La ministre canadienne, qui a occupé auparavant les fonctions de ministre de la Culture et de ministre des services sociaux et communautaire, a exprimé le souhait de voir fructifier les liens entre la communauté marocaine de l’Ontario et son département, soulignant la création du Commissariat aux services en français et la consécration du 25 septembre comme Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes.

L’Ontario est la province anglophone canadienne qui compte le plus grand nombre de francophones après le Québec. Sur une population estimée à 13 millions d’habitants, l’Ontario compte quelques 6500 francophones, selon Mme Meilleur.

M. Maâzouz a aussi effectué une visite au Centre Kehila de la communauté juive marocaine (Sephardic Kehila Community Centre) où des explications lui ont été fournies sur cette bâtisse qui dispose d’une fontaine traditionnelle offerte par le Maroc en 2009.

A rappeler que le renforcement de la coopération avec les autorités publiques du Canada au service des intérêts de la communauté marocaine figure au centre de la visite de travail entamée, jeudi, au Canada par M. Maâzouz.

Ce séjour (26 septembre-2 octobre) sera aussi l’occasion pour raffermir les liens de communication avec les différentes composantes et compétences de la communauté marocaine, à Montréal et Sherbrooke. Elle sera marquée aussi par des entretiens à Ottawa avec les responsables du gouvernement fédéral ainsi qu’avec les élus locaux du Québec, axés sur les moyens d’améliorer la coopération au service des intérêts des Marocains résidant au Canada.

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *