L’USFP, le ministère de l’Intérieur, et le quotidien al Massae…

L’USFP, le ministère de l’Intérieur, et le quotidien al Massae…
0 commentaires, 05/03/2013, Par , Dans Politique

Le ministère de l’Intérieur a publié un communiqué dans lequel il proteste contre « la tentative d’impliquer ses services et responsables dans une affaire partisane intérieure », dans une allusion à l’enquête parue dernièrement sur nos colonnes sur les évènements qui se sont produits lors du dernier congrès de l’USFP.

Nous sommes tout à fait d’accord avec le ministère de l’Intérieur sur la nécessité et l’obligation de neutralité qu’il doit observer face à tout affrontement entre les partis politiques ; cependant, nous divergeons avec ce ministère quant à son souhait de voir ses responsables échapper à tout traitement ou citation médiatiques, surtout lorsque les noms de certains de ces responsables reviennent dans les propos de sources connues, des représentants de la nation, voire même des dirigeants de partis, dont certains sont aussi présents au gouvernement.

Lorsqu’al Massae avait décidé de mener une investigation circonstanciée sur les soupçons de « fraudes » lors du congrès socialiste, le quotidien n’avait d’autre dessein que de faire son travail en enquêtant sur les informations/accusations, confirmées par une partie des membres de l’USFP, mais niées par d’autres. Et c’est parce que nous pensons que le ministère de l’Intérieur – de même que les autres services de l’Etat – doivent observer une grande neutralité dans ces questions, que nous avons traité les informations en notre possession avec un sens élevé de la déontologie, qui se reflète dans les oppositions que nous avons faites entre les déclarations de nos interlocuteurs au sein du parti, de même qu’il se reflète dans la mise en ligne des propos de ce dirigeant socialiste qui a démenti avoir dit les déclarations que nous avons rapportées de lui.

N’aurait-il pas été meilleur que le ministère de l’Intérieur ouvre une enquête interne sur d’éventuelles implications de certains de ses cadres, envers le principe de neutralité, au lieu de s’engager dans une politique consistant à trancher les doigts qui indiquent de possibles anomalies ?…

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *