L’Onu ne peut pas faire son travail au Sahara occidental, dit Ban Ki-moon

L’Onu ne peut pas faire son travail au Sahara occidental, dit Ban Ki-moon

La force de l’Onu au Sahara occidental (Minurso) ne peut remplir pleinement sa mission, déplore dans un rapport au Conseil de sécurité le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui n’exclut pas que le Maroc ait intercepté les communications entre cette force et le siège de l’organisation internationale à New York.

Le Maroc a annexé en 1975 le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, où s’est développé depuis un mouvement indépendantiste mené par le Front Polisario, qui jouit de l’appui de l’Algérie. Un cessez-le-feu a été conclu en 1991 sous l’égide des Nations unies.

Dans un document de 28 pages que Reuters a pu consulter, Ban Ki-moon écrit que la Minurso (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) « est incapable de remplir pleinement ses missions de controle et d’observation » sur le terrain.

Il demande en conséquence au Conseil de sécurité de l’aider à « réaffirmer le role et le mandat » de la mission afin que « les conditions soient réunies pour assurer le succès de ses opérations ».

Selon le chef des Nations unies, certaines indications laissent à penser que « la confidentialité des communications entre le quartier général de la Minurso et New York a été, au moins en une occasion, compromise ».

Ban Ki-moon demande au Conseil de renouveler pour un an le mandat de la Minurso, qui arrive à expiration ce mois-ci, et d’ajouter quinze observateurs militaires à ses 230 membres déjà sur place afin de faciliter le controle de la trêve.

Ce rapport est publié après une nouvelle rencontre le mois dernier près de New York, sous l’égide de l’Onu, entre les négociateurs du Maroc, du Front Polisario, de l’Algérie et de la Mauritanie. Organisées depuis cinq ans, ces réunions n’ont pas permis d’avancées notables.

Moustafa El Khalfi, ministre marocain de la Communication et porte-parole du gouvernement, a déclaré que le rapport de Ban Ki-moon avait été soumis au Conseil de sécurité et que son pays y répondrait donc dans le cadre des instances onusiennes.

NB: (témoignage d’un habitant a Laayoune) « le Minurso ne fait que passé du bon temps a Laayoune j ai vue plusieurs prostitué qui rentre chez eux dans leurs hotel qui passe la nuit avec eux et ramène des bouteilles d’alcool pour les revendre, vue que l’alcool et interdite d’être vendue à Laayoune, ils se croient au dessus de la loi marocaine et utilise leur couverture diplomatique a des buts personnelle qui sont bien évidement contre la loi marocaine »

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *