Loi de finance au Maroc : Un député du PJD discute le budget royal au parlement

Loi de finance au Maroc : Un député du PJD discute le budget royal au parlement

Après la manifestation du dimanche à Rabat réclamant la réduction du budget royal, un député du PJD brise le silence et appelle à une discussion saine et dans le respect de l’institution de la monarchie des sommes alloués à la royauté au titre de l’exercice 2013. Une première au Maroc.

Mardi, la Commission des finances à la première Chambre avait rendez-vous avec l’examen du budget consacré au Palais. Contrairement aux années précédentes, il y a eu discussion. C’est le très controversé député Abdelaziz Aftati, en rupture de ban avec la ligne de la direction de son parti le PJD dirigé par Abdelilah Benkirane, qui a brisé le silence des autres députés en critiquant la présentation très lapidaire du ministre chargé des Affaires générales du gouvernement, Mohamed Najib Boulif, également de la Lampe, de « deux minutes », assure Aftati dans des déclarations à la presse.

Pendant huit minutes, le député d’Oujda a appelé à débattre du budget « dans le calme et le respect de l’institution de la monarchie ». Défendant son initiative, Aftati a précisé qu’elle participe d’une ambition de normaliser le débat sur tous les budgets afin d’éclairer la lanterne de l’opinion publique ». Il a, d’ailleurs, réclamé, la présence au sein de la commission des finances de la 1ère Chambre, d’une partie qui représente le Palais afin qu’elle donne plus d’informations sur ses dépenses.

Les autres députés optent pour le silence

Indéniablement, l’initiative de Abdelaziz Aftati restera dans les annales de la vie parlementaire au Maroc, comme étant pionnière. Jamais, auparavant, un député, quelque soit son appartenance politique, n’avait discuté le budget royal. Il est de tradition que l’examen de cette partie des projets de lois de finances se passe sans le moindre débat. Il est lieu de noter que la discussion du député Aftati du budget de la monarchie s’inscrit dans le sillage de la manifestation de dimanche à Rabat appelant à la réduction du budget royal. Une première également au Maroc.

Les chiffres alloués au Palais

Par ailleurs, dans son édition d’aujourd’hui, le quotidien Akhbar Al Yaoum a publié quelques informations sur le budget royal au titre de l’exercice 2013. On y apprend que le salaire annuel du roi Mohammed VI serait de 6 millions de dh, 1 milliard de dh dédié à l’achat de matériels et à diverses dépenses, 35 millions de dh réservés aux salaires des fonctionnaires travaillant pour le Palais, 28 millions de dh alloués aux réceptions, dons, décorations et autres primes, 18 millions de dh aux différents déplacements du souverain et 65 millions de dh au fonctionnement du cabinet royal.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *