L’ISAF reconnaît la mort de plusieurs enfants au cours d’un bombardement au nord -est de Kaboul

0 commentaires, 13/02/2012, Par , Dans Flash

La force de l’OTAN en Afghanistan a reconnu, lundi, que plusieurs enfants ont été tués au cours d’un des bombardements survenu dans la province de Kapisa (nord-est de Kaboul)

, controlée par les soldats français. »Ce que nous avons pu déterminer jusqu’ici, c’est qu’un combat s’est déroulé contre un groupe d’hommes qui étaient munis d’armes de manière inhabituelle et qui a visé l’aviation de la coalition qui a respecté toutes les directives tactiques de l’ISAF », a déclaré, lors d’une conférence de presse, le général Carsten Jacobson.

A la suite des heurts, des victimes additionnelles ont été découvertes qui étaient des jeunes afghans d’âges différents », a-t-il indiqué, ajoutant « ne pas pouvoir confirmer ou nier avec certitude à ce niveau de l’évaluation », que ces décès avaient « un lien direct avec le combat ».

Le porte-parole de l’ISAF a qualifié chaque mort d’innocents non associés avec le conflit armé à « une tragédie ». Mais, a-t-il fait observer : « nous ne sommes tout simplement pas certains de comment ces décès se sont produits ».

Jeudi dernier, le président afghan, Hamid Karzaï avait « fermement condamné » une frappe de l’OTAN qui avait fait huit enfants tués, la veille, à Geyawa, un village du district de Nijrab, en Kapisa.

Le président afghan avait dépêché sur place une délégation comprenant notamment des parlementaires et des représentants des ministères afghans de la Défense, de l’Intérieur et du gouvernement local, en vue d’enquêter sur cet incident.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *