L’Iran affirme qu’Israël, puissance nucléaire, a franchi « la ligne rouge »

L’Iran affirme qu’Israël, puissance nucléaire, a franchi « la ligne rouge »
0 commentaires, 29/09/2012, Par , Dans Monde

Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Vahidi, a déclaré samedi qu’Israël, « qui possède des dizaines de têtes nucléaires », « a franchi la ligne rouge », en réaction au discours du Premier ministre israélien qui a demandé l’établissement d’une telle ligne pour l’Iran.

« Si posséder l’arme atomique est franchir la ligne rouge, le régime sioniste qui possède des dizaines de têtes nucléaires et des armes de destruction massive a franchi depuis des années la ligne rouge et il faut l’arrêter », a-t-il déclaré.

« Est-ce le régime d’occupation et agresseur sioniste qui possède des armes atomiques le plus dangereux, ou l’Iran qui n’a pas d’armes atomiques et insiste plus que tout le monde sur le désarmement nucléaire et cherche seulement à maîtriser l’énergie nucléaire à des fins pacifiques dans le cadre des règles internationales ? », s’est interrogé le ministre.

Il a ajouté que les Etats-Unis et les pays occidentaux devaient rompre leurs relations avec Israël et lui imposer des sanctions « jusqu’à la destruction totale des armes de destruction massive de ce régime ».

Israël n’a jamais reconnu posséder des armes atomiques, mais les experts estiment que l’Etat hébreu possède au moins 200 ogives nucléaires.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est revenu à la charge jeudi lors d’un discours à la tribune de l’ONU au cours duquel, armé d’un marqueur rouge, il s’est servi du dessin d’une bombe prête à sauter pour symboliser la « ligne rouge » que l’Iran ne doit pas franchir selon lui.

Ces dernières semaines, M. Netanyahu n’a cessé de demander à l’administration américaine de fixer à l’Iran des « lignes rouges claires » dans son programme nucléaire sous peine de s’exposer à une attaque militaire.

Mais il s’est heurté à des fins de non-recevoir répétées et sans équivoque de Washington, le président Barack Obama ayant qualifié de « bruit » les appels d’Israël à dicter des ultimatums à l’Iran.

Israël et les pays occidentaux accusent Téhéran de chercher à fabriquer l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran a toujours démenti.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *