Les relations qui lient l’Algérie et le Maroc et les deux peuples frères « vont l’emporter sur les calculs » (M. Benkirane)

Les relations qui lient l’Algérie et le Maroc et les deux peuples frères « vont l’emporter sur les calculs » (M. Benkirane)

« Les véritables relations qui lient l’Algérie et le Maroc et unissent nos deux peuples frères vont l’emporter sur les calculs », a affirmé le chef du gouvernement

, M. Abdelilah Benkirane, notant que « le rapprochement entre les deux pays existe, mais le problème réside dans sa concrétisation dans les faits ».

« Le rapprochement entre le Maroc et l’Algérie existe, toutefois le problème réside dans sa concrétisation dans les faits. Il y a quelques réserves de la part des frères algériens, mais nous percevons ces derniers temps des signes positifs du coté algérien et nous nous dirigeons vraisemblablement vers la réouverture des frontières », a relevé M. Benkirane dans un entretien publié mercredi par le journal +Echchourouk+.

Le chef de gouvernement s’est, de même, dit convaincu que les liens de fraternité historiques entre les deux peuples sont à même « de redresser la situation dans le sens de l’ouverture de la frontière et de la dynamisation du Maghreb arabe ».

En réponse à une question sur « la date de la réouverture de la frontière », M. Benkirane a fait savoir que « pour le Maroc les frontières avec l’Algérie sont ouvertes et nous nous attendons à ce que l’Algérie fasse de même ».

« Il n’y a pas une date fixe pour leur réouverture, mais d’après les observateurs cette date n’est pas loin », a souligné le chef de l’éxecutif, ajoutant que ce sujet est chahuté par plusieurs facteurs comme la question du Sahara qui, a-t-il dit, est sur la table des Nations Unies.

Le chef de gouvernement a rappelé la visite effectuée récemment à Alger par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Saad Dine El Otmani au cours de laquelle il a été convenu de relancer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines.

Concernant le l’Union du Maghreb arabe, M. Benkirane a souligné que ce regroupement « n’est pas un projet mort-né, mais celui-ci a rencontré des difficultés », ajoutant que l’Union sera relancée à l’heure actuelle avec les changements intervenus dans la région.

Mots Clefs:
AlgérieMaroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *